English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée

Recherche

13 résultats pour votre recherche "avc" et "Saisir vos mots cl%C3%A9s" dans le titre et le résumé.

Trier par : Pertinence - Titre - Date

Masquer les résumés

[1] 2 >
1. Quand faut-il faire une coloscopie de contrôle après une polypectomie ?
Outil d'amélioration des pratiques professionnelles  - Mis en ligne le 15/11/2013

En raison :

  • de l’importance de la coloscopie pour prévenir le cancer-colorectal ;
  • de l’ancienneté des recommandations en matière d’indications des coloscopies ;

Et dans le cadre d’une saisine des tutelles, du fait d’une augmentation du nombre d’endoscopies et d’une inégalité territoriale du taux de recours à cet examen, la HAS, le Conseil National Professionnel des Hépato-Gastroentérologues et la Fédération des spécialistes des maladies de l’appareil digestif ont souhaité apporter des précisions.

2. Dépistage de l’infection à Helicobacter pylori - Pertinence et populations concernées
Recommandation en santé publique  - Mis en ligne le 20/8/2010

Évaluation de la pertinence d’un dépistage de l’infection à Helicobacter pylori en population générale asymptomatique et définition des populations cibles en France

3. ALD hors liste - Atrésie de l’œsophage
Guide maladie chronique  - Mis en ligne le 14/11/2008

L’objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d’expliciter pour les professionnels de santé la prise en charge optimale et le parcours de soins d’un patient porteur d’une atrésie de l’œsophage (AO), quel que soit son type. Ce PNDS a pour objectif d'homogénéiser la prise en charge initiale, le suivi pédiatrique, et d'organiser la transition du suivi à l’âge adulte, mais il n'aborde pas les modalités de suivi indispensable à l’âge adulte.

Ce PNDS et la liste des actes et prestations (LAP) qui lui est adjointe peuvent servir de référence au médecin traitant en concertation avec le médecin spécialiste notamment au moment d’établir le protocole de soins conjointement avec le médecin conseil et le patient, dans le cas d'une demande d'exonération du ticket modérateur au titre d'une affection hors liste.

4. Critères d’EPP pour les maladies de l’appareil digestif
Outil d'amélioration des pratiques professionnelles  - Mis en ligne le 25/9/2008
5. ALD n° 24 - Rectocolite hémorragique
Guide maladie chronique  - Mis en ligne le 17/6/2008

L’objectif de ce guide médecin est d’expliciter, pour les professionnels de la santé, la prise en charge optimale et le parcours de soins d’un malade admis en ALD au titre de l’ALD 24, « Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives », et souffrant de rectocolite hémorragique (RCH).

Ce guide médecin est accompagné d’un guide à l’attention des patients, destiné à être remis par le médecin traitant et pouvant constituer un support de dialogue.

6. ALD n° 24 - Maladie de Crohn
Guide maladie chronique  - Mis en ligne le 17/6/2008

L’objectif de ce guide médecin est d’expliciter, pour les professionnels de la santé, la prise en charge optimale et le parcours de soins d’un malade admis en ALD au titre de l’ALD 24, « Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives », et souffrant de maladie de Crohn.

Ce guide médecin est accompagné d’un guide à l’attention des patients, destiné à être remis par le médecin traitant et pouvant constituer un support de dialogue.

7. Complications de la diverticulose colique
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/9/2007

Ces recommandations concernent les complications de la diverticulose colique. Les définitions retenues pour ces recommandations sont les suivantes :

  • La diverticulose du côlon est un état asymptomatique qui correspond à une anomalie anatomique acquise du côlon caractérisé par la présence de diverticules.
  • La maladie diverticulaire correspond à la diverticulite et ses complications et à l’hémorragie d’origine diverticulaire.
  • La diverticulite du côlon correspond à l’inflammation-infection d’origine diverticulaire.
  • La diverticulite compliquée correspond aux complications locales que sont les abcès, les fistules, les péritonites d’origine diverticulaire et les sténoses.

Les questions traitées dans ces recommandations sont les suivantes :

  1. Quelle est la valeur diagnostique des différents examens dans la diverticulite simple et compliquée ? Quelle doit être la stratégie diagnostique ?
  2. Quel est le traitement médical des diverticulites aiguës non compliquées ?
  3. Quelle est la prise en charge thérapeutique des formes compliquées de la diverticulite sigmoïdienne (abcès, fistule et péritonite) ?
  4. Quel est le traitement chirurgical à froid de la diverticulite sigmoïdienne ?
  5. Quelle est la prise en charge d’une hémorragie d’origine diverticulaire ?

Les recommandations et leur argumentaire ont été publiés dans la revue Gastroentérologie Clinique et Biologique en 2007 (Vol. 31, n°8-9, cahier 2). Cette publication est reprise ci-dessous.

8. Endoscopie digestive
Outil d'amélioration des pratiques professionnelles  - Mis en ligne le 1/9/2006
9. Prise en charge du risque lié à la coloscopie en gastroentérologie
Outil d'amélioration des pratiques professionnelles  - Mis en ligne le 1/8/2005
10. Prescription des examens complémentaires dans le reflux gastro-œsophagien chez l’adulte en gastro-entérologie
Outil d'amélioration des pratiques professionnelles  - Mis en ligne le 1/6/2005
[1] 2 >
impression