English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée

Recherche

25 résultats pour votre recherche "avc" et "Saisir vos mots cl%C3%A9s" dans le titre et le résumé.

Trier par : Pertinence - Titre - Date

Masquer les résumés

[1] 2 3 >
1. Principales dyslipidémies : stratégies de prise en charge
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 30/3/2017

Cette fiche mémo présente les modalités de prise en charge des principales dyslipidémies : l’hypercholestérolémie isolée, la dyslipidémie mixte, l’hypertriglycéridémie isolée et l’hypercholestérolémie familiale hétérozygote. Le traitement de ces dyslipidémies ne peut s’envisager qu’avec la prise en charge concomitante des autres facteurs modifiables du risque cardio-vasculaire.

2. Évaluation et prise en charge du risque cardio-vasculaire
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 30/3/2017

L’hypercholestérolémie, la dyslipidémie mixte et certaines hypertriglycéridémies constituent avec le diabète, l’hypertension artérielle et le tabagisme, des facteurs de risque majeurs d’athérosclérose impliqués dans la survenue des maladies cardio-vasculaires : cardiopathies ischémiques, accidents vasculaires cérébraux ischémiques, artériopathies périphérique, etc. Ces facteurs de risque sont souvent associés entre eux, ainsi que notamment à l’obésité abdominale et aux facteurs comportementaux comme la sédentarité, une alimentation déséquilibrée ou le stress.

3. Maladie et syndrome de moyamoya de l’enfant et de l’adulte
Guide maladie chronique  - Mis en ligne le 11/8/2016

L’objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d’expliciter aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle et le parcours de soins d’un patient atteint d’une maladie ou d’un syndrome de Moyamoya.

4. Label de la HAS – Reprise de la conduite automobile après lésion cérébrale acquise non évolutive
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 4/2/2016

L’objectif principal de ces recommandations est de définir comment repérer, évaluer et accompagner les personnes qui souhaitent reprendre la conduite automobile après traumatisme crânien, accident vasculaire cérébral (AVC), accident ischémique transitoire (AIT) ou après une autre lésion cérébrale acquise non évolutive (anoxie cérébrale, encéphalite, méningo-encéphalite), dans le respect de la réglementation en vigueur en France en janvier 2016, notamment l’avis par le médecin agréé.

5. Prévention vasculaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique transitoire
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/10/2014

Ces recommandations ont pour objectif d'améliorer la prise en charge des facteurs de risque et la réalisation du traitement spécifique, en fonction de l’étiologie, après un infarctus cérébral ou un AIT, en vue d’éviter les événements vasculaires : récidive d’AVC, infarctus du myocarde et décès de cause vasculaire. Elles prennent en compte les avis de la commission de la transparence sur les médicaments anticoagulants oraux non AVK (ou anticoagulants oraux d’action directe). Mise à jour février 2015

6. Accident Vasculaire Cérébral (AVC) - Parcours de soins
Parcours de soins  - Mis en ligne le 28/2/2013

L'Accident Vasculaire Cérébral en France :

  • 40 000 décès environ chaque année
  • 1ère cause de handicap non traumatique
  • 30 000 patients présentant des séquelles lourdes à 1 an
  • 30 à 50% de risque de récidive à 5 ans
7. Indicateurs de qualité sur la prise en charge initiale de l’accident vasculaire cérébral – Campagne 2011 – Analyse descriptive des résultats agrégés - octobre 2012
Etudes et Rapports  - Mis en ligne le 23/11/2012

En 2012, la Haute Autorité de Santé (HAS) a coordonné la première campagne de généralisation de six indicateurs de qualité sur la « Prise en charge initiale de l’accident vasculaire cérébral » dans les établissements de santé MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique) prenant en charge des patients hospitalisés pour un accident vasculaire cérébral (AVC) entre le 1er janvier et le 31 décembre 2011. Après chaque campagne de recueil, la HAS rend compte des résultats agrégés dans un rapport d’analyse mis en ligne sur son site Internet. Ce rapport présente les principaux constats issus de l’analyse des résultats de la campagne 2011 des indicateurs AVC.

8. Accident vasculaire cérébral : méthodes de rééducation de la fonction motrice chez l'adulte
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 21/11/2012

La Haute Autorité de Santé (HAS) a élaboré une recommandation de bonne pratique sur les méthodes de rééducation de la fonction motrice chez l’adulte destinée à l’ensemble des professionnels de santé concernés par la prise en charge des personnes qui ont fait un accident vasculaire cérébral (AVC). Cette recommandation s’inscrit dans le cadre du Plan National « Accidents Vasculaires Cérébraux 2010-2014 » élaboré par le Ministère de la santé et des sports.

L’accident vasculaire cérébral est la 3e cause de décès en France, il est la 1e cause de handicap acquis chez l’adulte. La prise en charge post-AVC - rééducation, réadaptation, réinsertion – a bénéficié ces dernières années de nombreuses évolutions nécessitant l’élaboration de recommandations de bonnes pratiques pour une prise en charge adaptée de l’ensemble des patients. Dans ce contexte, la HAS a d’une part identifié les méthodes et les modalités de rééducation de la fonction motrice susceptibles d’être réalisées chez l’adulte après un AVC. Elle a d’autre part élaboré des recommandations relatives à l’indication et à l’application de ces méthodes lors des phases aiguë (avant le 14e jour post-AVC), subaiguë (entre le 14e jour et 6 mois post-AVC), et chronique (après 6 mois post-AVC).

Commencer la rééducation le plus tôt possible et ne pas se limiter à une seule approche

La HAS a dressé la liste des méthodes de rééducation motrice (méthodes manuelles ou instrumentales) indiquées selon les phases de la prise en charge. Elle a également dressé la liste des méthodes qui n’ont pas encore fait la preuve de leur efficacité. Elle recommande que la rééducation motrice soit mise en place dès que possible, en combinant les différentes méthodes décrites, c’est-à-dire sans se limiter à une approche exclusive, quel que soit le stade de la prise en charge. La mise en place du renforcement musculaire est nécessaire, et travailler sur la rééducation à la marche doit se faire dès que possible. La HAS recommande de miser dès le départ sur l’éducation thérapeutique du patient et de son entourage afin d’optimiser et de pérenniser les résultats de la rééducation, et insiste sur l’importance de la coordination à chaque transfert, changement d’unité ou lors du retour à domicile du patient.

9. Bon usage des agents antiplaquettaires
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/6/2012

Ces recommandations définissent les situations et conditions de prescription des agents antiplaquettaires (aspirine, clopidogrel, prasugrel et ticagrelor) en prévention primaire ou secondaire d’une maladie cardiovasculaire, ainsi que la conduite à tenir en cas de chirurgie.

Leur utilisation dans certaines situations particulières est également abordée : sujet âgé, insuffisance rénale chronique, grossesse, HIV.

10. ALD n°15 - CADASIL (Cerebral Autosomal Dominant Arteriopathy with Subcortical Infarcts and Leucoencephalopathy)
Guide maladie chronique  - Mis en ligne le 8/7/2011

L’objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d’expliciter pour les professionnels de santé la prise en charge optimale et le parcours de soins des patients atteints de CADASIL (Cerebral Autosomal Dominant Arteriopathy with Subcortical Infarcts and Leucoencephalopathy).

[1] 2 3 >
impression