English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée

Recherche

5 résultats pour votre recherche "avc" et "Saisir vos mots cl%C3%A9s" dans le titre et le résumé.

Trier par : Pertinence - Titre - Date

Masquer les résumés

1. Repérage et prise en charge cliniques du syndrome d’épuisement professionnel ou burnout
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 22/5/2017

Les objectifs de cette fiche mémo sont de définir le syndrome d’épuisement professionnel ou burnout, d’améliorer son repérage et sa prise en charge, ainsi que l’accompagnement des patients lors de leur retour au travail. Ces recommandations se limitent au volet clinique du thème : l’action sur le milieu et l’organisation du travail est exclue du champ de ces recommandations. Elle est néanmoins indispensable dans une démarche de prévention du burnout.

2. Label de la HAS - Comment améliorer la prise en charge somatique des patients ayant une pathologie psychiatrique sévère et chronique
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 10/9/2015

Les objectifs de ces recommandations sont : •de prévenir et repérer plus précocement les pathologies somatiques chez les patients souffrant de troubles psychiques graves et chroniques (avec délimitation des pathologies concernées) ; • d’améliorer la prise en charge somatique des patients souffrant de troubles psychiatriques graves et chroniques, en ambulatoire, durant et après les hospitalisations en psychiatrie, lors de leur accueil en structure spécifique d’hébergement ; •d’améliorer l’accompagnement des patients souffrant de ces pathologies dans le quotidien et au long terme.

Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique a été élaborée selon les procédures et les règles méthodologiques préconisées par la HAS. Toute contestation sur le fond doit être portée directement auprès du promoteur.

Le texte de ces recommandations produites par la Fédération Française de Psychiatrie – Conseil National Professionnel de Psychiatrie est disponible sur son site : Psydoc-France.

3. Modalités d'arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez le patient âgé
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 22/9/2008

Proposer des stratégies pour faciliter l’arrêt des benzodiazépines (BZD) et médicaments apparentés à l’ensemble des médecins amenés à renouveler une prescription de ces médicaments chez un patient âgé de plus de 65 ans.

Les patients concernés sont les patients âgés de plus de 65 ans recevant depuis au moins 30 jours un traitement par BZD ou médicaments apparentés.

Ces recommandations s’articulent autour des questions suivantes :

  1. Quels sont les risques liés à la consommation de BZD et les bénéfices de leur arrêt chez le patient âgé de plus de 65 ans ?
  2. Comment évaluer la difficulté de l’arrêt ?
  3. Comment diagnostiquer, prendre en charge et prévenir le syndrome de sevrage aux BZD ?
  4. Quelles sont les précautions particulières à l’arrêt des BZD chez le patient âgé de plus de 65 ans ?
  5. Quelles sont les stratégies d’arrêt des BZD chez le patient âgé de plus de 65 ans ?

Ces recommandations constituent une aide au prescripteur afin d'améliorer la prescription des BZD et médicaments apparentés chez le patient âgé de plus de 65 ans.

La HAS met à disposition des médecins un ensemble d'outils d'amélioration et d'évaluation des pratiques de prescription chez le patient âgé dans le cadre de son programme « Prescription médicamenteuse chez le sujet âgé » (cf. rubrique En savoir +).

4. ALD n°23 - Troubles anxieux graves
Guide maladie chronique  - Mis en ligne le 16/7/2007

Ce guide médecin est destiné à expliciter, pour les professionnels de santé, la prise en charge optimale et le parcours de soins d’un malade admis en ALD au titre de l’ALD 23 : affections psychiatriques de longue durée. Il est limité à la prise en charge du patient présentant un trouble anxieux grave.

Ce guide médecin est accompagné d’un guide à l’attention des patients, destiné à être remis par le médecin traitant et pouvant constituer un support de dialogue.

5. Modalités de prise de décision concernant l’indication en urgence d’une hospitalisation sans consentement d’une personne présentant des troubles mentaux
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/4/2005

Préciser les acteurs concernés et les éléments à prendre en compte pour décider d’une hospitalisation sans consentement (hospitalisation à la demande d’un tiers ou hospitalisation d’office) :

  1. Patients potentiellement concernés
  2. Intervenant pré-hospitaliers concernés
  3. Appréciation de la capacité à consentir aux soins
  4. Moyens favorisant l’obtention d’un consentement aux soins
  5. Évaluation de l’entourage familial et social avant la mise en œuvre d’une hospitalisation sans consentement
  6. Indications d’une hospitalisation sans consentement
  7. Alternatives éventuelles à l’hospitalisation sans consentement
  8. Modalités de mise en œuvre d’une hospitalisation sans consentement (rédaction des certificats, modalités de transport, modalités d’accueil hospitalier)
impression