English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée

Recherche

13 résultats pour votre recherche "avc" et "Saisir vos mots cl%C3%A9s" dans le titre et le résumé.

Trier par : Pertinence - Titre - Date

Masquer les résumés

[1] 2 >
1. Repérage et prise en charge cliniques du syndrome d’épuisement professionnel ou burnout
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 22/5/2017

Les objectifs de cette fiche mémo sont de définir le syndrome d’épuisement professionnel ou burnout, d’améliorer son repérage et sa prise en charge, ainsi que l’accompagnement des patients lors de leur retour au travail. Ces recommandations se limitent au volet clinique du thème : l’action sur le milieu et l’organisation du travail est exclue du champ de ces recommandations. Elle est néanmoins indispensable dans une démarche de prévention du burnout.

2. Label conjoint INCa-HAS – Surveillance médico-professionnelle des travailleurs exposés ou ayant été exposés à des agents cancérogènes pulmonaires
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 16/3/2016

Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique a été élaborée selon les procédures et les règles méthodologiques préconisées par la HAS.

3. Label de la HAS - Surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 2/12/2013

Ces recommandations ont pour but : - d’améliorer le repérage et l’évaluation des situations professionnelles exposant à des manipulations manuelles de charges afin de limiter et/ou contrôler l’exposition aux risques d’atteintes rachidiennes lombaires, - de définir la surveillance médicale adaptée afin de dépister et limiter les atteintes rachidiennes lombaires liées à l’exposition à des manipulations manuelles de charges dans le cadre d’une stratégie de prévention intégrée, collective et individuelle, en milieu de travail.

4. Label de la HAS - Surveillance médico-professionnelle des travailleurs postés et/ou de nuit
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 15/6/2012

1. Identifier les risques liés au travail posté et de nuit.

2. Proposer des mesures de prévention adaptées.

3. Proposer des supports pour la surveillance médicale de ces travailleurs (questionnaires ou tests simples validés).


Ces recommandations de bonne pratique ont reçu le label de la HAS. Ce label signifie que les recommandations ont été élaborées selon les procédures et règles méthodologiques préconisées par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Toute contestation sur le fond doit être portée directement auprès de la société promotrice. Le texte de ces recommandations est disponible auprès de la société savante promotrice.

5. Label INCa-HAS - Surveillance médico-professionnelle des travailleurs exposés ou ayant été exposés à des agents cancérogènes chimiques : application aux cancérogènes pour la vessie
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 16/5/2012

La surveillance médico-professionnelle des travailleurs exposés ou ayant été exposés à des agents cancérogènes nécessite de repérer les substances cancérogènes ou situations exposant à des cancérogènes dans l’environnement de travail et d’évaluer les expositions individuelle et collective, afin de supprimer et/ou de contrôler l’exposition à ces cancérogènes. Le présent travail a pour objectifs :

  • d’établir des recommandations pour cette surveillance médico-professionnelle chez les travailleurs exposés ou ayant été exposés à des agents cancérogènes pour la vessie,
  • d’élaborer une méthodologie de recommandations applicable à d’autres localisations cancéreuses et à d’autres agents cancérogènes.

____________________________________________________________________

Ces recommandations de bonne pratique ont reçu le label de la HAS. Ce label signifie que les recommandations ont été élaborées selon les procédures et règles méthodologiques préconisées par la Haute Autorité de Santé (HAS). Toute contestation sur le fond doit être portée directement auprès de la société promotrice. Le texte de ces recommandations est disponible auprès de la société savante promotrice http://www.chu-rouen.fr/sfmt/pages/Recommandations.php

6. Suivi post-professionnel après exposition à l'amiante
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 10/2/2012

A la demande de la Ministre de la Santé, la HAS a organisé une audition publique sur le suivi post-professionnel après exposition à l'amiante. Il s’agissait d’actualiser et de compléter les conclusions de la conférence de consensus de janvier 1999 « Elaboration d’une stratégie de surveillance médicale clinique des personnes exposées à l’amiante » (organisée par les Société française de médecine du travail, Société de pneumologie de langue française et Société d’imagerie thoracique), en réalisant un nouveau débat public sur ce thème.

L'audition publique n'a porté que sur les seules maladies respiratoires induites par l’exposition à l’amiante. La réunion publique s'est déroulée le 19 janvier 2010.

Cette audition publique visait à préciser en 2010 le suivi respiratoire post-professionnel des anciens travailleurs exposés à l’amiante ne présentant aucun signe, en abordant les thèmes suivants :

  • les différentes pathologies pleuro-pulmonaires liées à l’amiante
  • les outils de repérage des expositions professionnelles et le dispositif de suivi post-professionnel
  • les bénéfices médicaux et non médicaux du dépistage des maladies induites.

Les conclusions publiées ici sont de la responsabilité de la commission d'audition.


vignette_amian_adur_q1_small
Voir les interviews vidéos

7. Label de la HAS - Surveillance médico-professionnelle de l'exposition interne aux radionucléides en installation nucléaire de base
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 6/2/2012

Ces recommandations répondent à un triple objectif :

  1. améliorer la mise en place de protocoles de surveillance adaptés au risque d’exposition ;
  2. préciser la méthode pour l’interprétation des données de la surveillance ;
  3. disposer d’éléments d’estimation du risque sanitaire associé à une dose.

Elles visent à optimiser la prévention du risque d’exposition interne et le suivi médical des travailleurs exposés à ce risque en permettant :

  • d’homogénéiser les pratiques professionnelles des médecins du travail ;
  • d’améliorer les actions d’information aux travailleurs sur la nature du risque.

Ces recommandations de bonne pratique ont reçu le label de la HAS. Ce label signifie que les recommandations ont été élaborées selon les procédures et règles méthodologiques préconisées par la Haute Autorité de Santé (HAS). Toute contestation sur le fond doit être portée directement auprès de la société promotrice. Le texte de ces recommandations est disponible auprès de la société savante promotrice.

8. Label conjoint INCa-HAS - Recommandations pour la surveillance médico-professionnelle des travailleurs exposés à l'action cancérigène des poussières de bois.
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/11/2011

Ces recommandations visent à optimiser la prévention du risque cancérigène des poussières de bois et le suivi médical des travailleurs exposés à ce risque.

Elles portent :

  • sur la prévention primaire et la traçabilité des expositions ;
  • sur le suivi médical, en proposant des modalités de dépistage des adénocarcinomes naso-sinusiens en deuxième partie de vie professionnelle et au delà de la période d‘activité.

Le protocole de surveillance basé sur les connaissances scientifiques devrait permettre :

  • de diminuer la morbidité et la mortalité associées à ces cancers naso-sinusiens ;
  • d’homogénéiser les pratiques des médecins du travail ;
  • d’assurer une cohérence entre le suivi en cours de vie professionnelle par le médecin du travail et le suivi post-professionnel assuré par le médecin généraliste, cette cohérence permettant d’induire une observance accrue des personnes suivies.

Ces recommandations de bonne pratique ont reçu le label conjoint HAS-INCa. Ce label signifie que les recommandations ont été élaborées selon les procédures et les règles méthodologiques préconisées par l’INCa et la HAS. Toute contestation sur le fond doit être portée directement auprès de la société promotrice.

Le texte de ces recommandations produites par la Société Française de Médecine du Travail est disponible sur le site de la Société Française de Médecine du travail et sur le site de l'INCa.

9. Label de la HAS - Démarche précoce d’insertion socioprofessionnelle en établissements de soins de suite et de réadaptation spécialisés relevant des champs de compétences de la médecine physique et de la réadaptation
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 21/9/2011

Cette recommandation de bonne pratique décrit le contenu du processus et les moyens à mobiliser pour mettre en œuvre une démarche précoce d’insertion socioprofessionnelle (DPI) au sein d’un établissement de Soins de Suite et de Réadaptation spécialisé. La finalité de la DPI est d’intégrer au plus tôt la dimension socioprofessionnelle dans le projet de soins de la personne en situation de handicap. Cette recommandation aborde en particulier :

  • l’identification précoce des personnes susceptibles de bénéficier de la DPI ;
  • l’information donnée à la personne et la place prépondérante de la personne dans le processus ;
  • les critères d’inclusion dans la DPI ;
  • les champs à explorer pour la construction et la mise en œuvre du projet ;
  • les processus et les moyens humains et matériels nécessaires à la construction et la mise en œuvre du projet ;
  • les articulations entre l’établissement de SSR spécialisé et les dispositifs extérieurs œuvrant dans le champ de l’insertion socioprofessionelle ;
  • le suivi de la personne ;
  • la traçabilité dans le dossier médical personnel (DMP).

Ces recommandations de bonne pratique ont reçu le label de la HAS. Ce label signifie que les recommandations ont été élaborées selon les procédures et règles méthodologiques préconisées par la Haute Autorité de Santé (HAS). Toute contestation sur le fond doit être portée directement auprès des sociétés promotrices.

Les textes des recommandations de bonne pratique, de l’argumentaire et de la synthèse des recommandations sont disponibles sur les sites Internet des trois promoteurs : l'Association Comète France, la Société Française de Médecine du Travail et la Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation.

10. Le dossier médical en santé au travail
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 30/12/2009

Ces recommandations ont pour objectif d’améliorer la qualité des informations du dossier médical en santé au travail (DMST) afin de permettre d’évaluer le lien entre l’état de santé du travailleur et le(s) poste(s) et les conditions de travail actuels et antérieurs. L’accent est mis sur la traçabilité des expositions professionnelles, des données de santé et des informations, propositions et avis délivrés au travailleur par le médecin du travail.

Les questions auxquelles répondent les recommandations sont les suivantes :

  1. Quels sont la définition et les objectifs du DMST ?
  2. Quelle est la nature des données qui doivent figurer dans un DMST (structure du dossier, contenu du dossier) ?
  3. Quels sont les principes de tenue et d’utilisation du DMST ?
      • Règles générales concernant la tenue et le remplissage du DMST
      • Utilisation des thésaurus
      • Modalités et critères de choix du logiciel de gestion du DMST
      • Conservation et archivage du DMST

La question des modalités de transmission du DMST n’est pas abordée.

En complément des recommandations, est également publiée une liste de quinze critères de qualité utiles pour les professionnels de santé souhaitant évaluer leurs pratiques.

[1] 2 >
impression