English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée

Recherche

11 résultats pour votre recherche "avc" et "Saisir vos mots cl%C3%A9s" dans le titre et le résumé.

Trier par : Pertinence - Titre - Date

Masquer les résumés

[1] 2 >
1. Critères de suivi en rééducation et d’orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties de l'épaule
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/4/2008

Ces recommandations complètent celles publiées par la HAS en mars 2006 (cf. "en savoir plus" : Recommandations portant sur les actes chirurgicaux et orthopédiques ...).
L'objectif de ces différents travaux de la HAS est d'éviter les hospitalisations inappropriées en soins de suite ou de réadaptation (SSR) après certains traitements orthopédiques ou chirurgicaux.

Les objectifs des présentes recommandations sont de :
- proposer une aide à la décision au médecin qui prescrit des soins de masso-kinésithérapie après chirurgie des ruptures de coiffe ou arthroplasties d’épaule, afin de lui permettre d’apprécier l'opportunité de recourir ou non, pour son patient, à une hospitalisation en SSR en vue de la réalisation de ces soins
- définir les éléments de transmission entre chirurgien et masseur-kinésithérapeute nécessaires à la mise en œuvre de la prise en charge de rééducation et de suivi du patient, quel que soit le lieu où s’effectue la rééducation.

Ces recommandations sont complétées par des séries de critères de qualité pour l'évaluation et l'amélioration des pratiques professionnelles.

2. Critères de suivi en rééducation et d'orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation après ligamentoplastie du croisé antérieur du genou
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/4/2008

Ces recommandations complètent celles publiées par la HAS en mars 2006 (cf. "en savoir plus" : Recommandations portant sur les actes chirurgicaux et orthopédiques ...).
L'objectif de ces différents travaux de la HAS est d'éviter les hospitalisations inappropriées en soins de suite ou de réadaptation (SSR) après certains traitements orthopédiques ou chirurgicaux.

Les objectifs des présentes recommandations sont de :

  • proposer une aide à la décision au médecin qui prescrit des soins de masso-kinésithérapie après ligamentoplastie du croisé antérieur du genou, afin de lui permettre d’apprécier l'opportunité de recourir ou non, pour son patient, à une hospitalisation en SSR en vue de la réalisation de ces soins
  • définir les éléments de transmission entre chirurgien et masseur-kinésithérapeute nécessaires à la mise en œuvre de la prise en charge de rééducation et de suivi du patient, quel que soit le lieu où s’effectue la rééducation
3. Critères de suivi en rééducation et d'orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation après arthroplastie totale du genou
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 3/3/2008

Ces recommandations complètent celles publiées par la HAS en mars 2006 (cf. "en savoir plus" : Recommandations portant sur les actes chirurgicaux et orthopédiques ...).
L'objectif de ces différents travaux de la HAS est d'éviter les hospitalisations inappropriées en soins de suite ou de réadaptation (SSR) après certains traitements orthopédiques et chirurgicaux.

Les objectifs des présentes recommandations sont de :

  • proposer une aide à la décision au médecin qui prescrit des soins de masso-kinésithérapie après arthroplastie de genou, afin de lui permettre d’apprécier l'opportunité de recourir ou non, pour son patient, à une hospitalisation en SSR en vue de la réalisation de ces soins
  • définir les éléments de transmission entre chirurgien et masseur-kinésithérapeute nécessaires à la mise en œuvre de la prise en charge de rééducation et de suivi du patient, quel que soit le lieu où s’effectue la rééducation.

Ces recommandations sont complétées par des séries de critères de qualité pour l'évaluation et l'amélioration des pratiques professionnelles.

4. Acquisition d'une aide technique : quels acteurs ? quel processus ?
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 24/12/2007

Le droit à la compensation est au cœur de la loi n°2005-102 du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ». Cette loi institue une démarche d’évaluation des situation de handicap centrée sur le « projet de vie » des personnes, fondée sur le droit universel de chacun à disposer des moyens pour compenser les conséquences de la maladie ou de l’accident de vie. Mais la loi ne se traduira par un réel changement que si chacun, familles et professionnels, institutions et pouvoirs publics, évolue dans ses pratiques. Une telle évolution implique de transposer ce changement radical de culture au quotidien, dans les pratiques, dans les organisations.
Le domaine des aides techniques a déjà fait l’objet de nombreux rapports, d’études, de propositions depuis plus de 15 ans. Pour autant, au quotidien, force est de constater que les choses évoluent lentement. Un flou persiste dans le rôle et la place des différents acteurs. Les mécanismes de financement des AT et l’impact de ce dernier sur l’acquisition d’une AT restent imparfaitement connus. Des personnes en situation de handicap (PSH) n’ont pas accès aux AT pour différentes raisons qu’il convient de préciser. Enfin, le processus d’acquisition s’avère encore souvent compliqué, y compris pour des acquisitions d’AT simples.
C’est pourquoi l’Association française contre les myopathies (AFM), rejointe par la Caisse nationale pour la solidarité et l’autonomie (CNSA) et la Fondation Caisses d’épargne pour la solidarité, a pris l’initiative d’une audition publique, avec l’appui documentaire et le conseil méthodologique de la Haute Autorité de santé (HAS). Cette audition a pour objet de réaliser un état des lieux et, le cas échéant, de faire des propositions d’amélioration concernant le processus d’acquisition d’une AT et notamment le rôle et la place des acteurs dans ce processus. Cela en s’appuyant sur une recherche bibliographique systématique, sur des rapports d’experts reconnus dans leurs pratiques et sur le travail d’une commission d’audition pluridisciplinaire et indépendante.
Les conclusions de ce travail appartiennent à la seule Commission d'audition.

5. ALD n°20 - Paraplégie (lésions médullaires)
Guide maladie chronique  - Mis en ligne le 11/9/2007

L’objectif de ce guide médecin est d’expliciter, pour les professionnels de la santé, la prise en charge optimale et le parcours de soins d’un malade admis en ALD au titre de l’ALD 20 : Paraplégie.

6. Modalités pratiques de la ventilation non invasive en pression positive, au long cours, à domicile, dans les maladies neuromusculaires
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/5/2006

Les recommandations abordent les principaux problèmes suivants :
1. La mise en œuvre de la ventilation non invasive (VNI) au long cours chez un patient atteint d’une maladie neuromusculaire
2. La toux assistée et le désencombrement, techniques associées indispensables à la VNI au long cours
3. La gestion au quotidien de la VNI au long cours à domicile
4. La surveillance médicale périodique et l’aggravation de l’état respiratoire
5. Les limites et les alternatives de la VNI au long cours
6. Les particularités de la VNI au long cours chez l’enfant

7. Recommandations portant sur les actes chirurgicaux et orthopédiques ne nécessitant pas, pour un patient justifiant des soins de masso-kinésithérapie, de recourir de manière générale à une hospitalisation en vue de la dispensation des soins de suite et de réadaptation
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/4/2006

Ces recommandations sont prises en application de l’article L. 162-2-2 du code de la sécurité sociale. Elles définissent les traitement chirurgicaux et orthopédiques pour lesquels la rééducation, si elle est indiquée, est réalisable en ville dans la mesure où il n’existe pas d’incompatibilité avec le maintien à domicile du fait de complications locales, régionales ou générales, de pathologies associées ou de l’isolement social.

8. Sortie du monde hospitalier et le retour au domicile d’une personne adulte handicapée sur le plan moteur ou neuropsychologique
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 15/12/2004

L'objectif de cette conférence de consensus est de répondre aux cinq questions suivantes, posées au jury :

  1. Qu’est-ce qu’un projet de sortie ?
  2. Comment définir de façon personnalisée le projet de sortie ?
  3. Selon les données actuelles, quelle organisation pour la mise en œuvre pratique et la réalisation du projet de sortie individualisé, dans le contexte de la vie de la personne handicapée ?
  4. Face aux obstacles, aux facteurs limitants et aux attentes réciproques de tous les acteurs (de l’hôpital et du lieu de vie) concernés par la réalisation pratique de la sortie de l’hôpital et du retour à domicile, quelles propositions ?
  5. Comment évaluer le service rendu ?
9. Sortie du monde hospitalier et retour au domicile d’une personne adulte évoluant vers la dépendance motrice ou psychique
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/12/2004

L'objectif de cette conférence de consensus est de répondre aux six questions suivantes, posées au jury :

  1. Quelles sont les caractéristiques des systèmes d’information existants et de ceux qu’il conviendrait de mettre en place ? Quelles sorties d’informations structurées sont attendues de ces systèmes ?
  2. Quelles sont l’ampleur du champ et les interactions à considérer pour organiser efficacement la prise en charge sur le plan économique ?
  3. Comment évaluer les innovations techniques dans le cadre de la prise en charge du retour et/ou du maintien au domicile ?
  4. Comment évaluer les innovations organisationnelles dans le cadre de la prise en charge du retour et/ou du maintien au domicile ?
  5. La satisfaction du patient et des aidants est-elle un critère valide et crédible dans l’évaluation du retour et/ou du maintien au domicile ?
  6. Quelles recommandations proposer pour le financement du retour et/ou du maintien au domicile ?
10. Retour au domicile des patients adultes atteints d’accident vasculaire cérébral - Stratégies et organisation
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 1/12/2003

Ces recommandations s’adressent aux professionnels sanitaires et sociaux ainsi qu’aux organismes de décision et de financement. Après un rapide état des lieux de la situation actuelle, le présent rapport propose des recommandations sur les modalités d’organisation du retour à domicile d'un patient atteint d’accident vasculaire cérébral (AVC).
D’un point de vue économique, l’évaluation repose sur une analyse critique de la littérature internationale et sur l’analyse de l’offre et de la demande e soins en soins de suite et de réadaption et de leur adéquation au niveau régional.

[1] 2 >
impression