English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée
impression
Prescription des Psychotropes chez le Sujet Agé (Psycho SA) - Programme Pilote 2006-2013

Prise au long cours d'hypnotiques-anxiolytiques


La prescription des anxiolytiques et/ou hypnotiques (benzodiazépines et apparentés pour l'essentiel) est un problème de santé majeur et complexe, particulièrement chez les sujets âgés : plus d'un tiers des personnes de plus de 75 ans fait usage de ces médicaments psychotropes en France, tandis que ces médicaments sont à l’origine d’une iatrogénie importante (chutes, confusions, sédation excessive…) et hospitalisations indues. La consommation chronique de ces médicaments accélère la survenue des démences. Devant tout patient âgé traité quotidiennement depuis plus de 30 jours, il est légitime de proposer une stratégie d’arrêt de la consommation si l’indication n’est plus valide. L'arrêt progressif et encadré d'une benzodiazépine n'altère pas la qualité de vie et peut améliorer certaines fonctions cognitives.


OBJECTIF :

> Diminuer la consommation d'hypnotiques et anxiolytiques chez le sujet âgé.

L’arrêt doit toujours être progressif, sur une durée allant de quelques semaines à plusieurs mois. L’objectif de la démarche est l’arrêt de la consommation de BZD. Mais l’obtention d’une diminution de posologie est un résultat favorable. Il n’y a pas d’argument pour proposer un traitement médicamenteux substitutif lors de l’arrêt des BZD chez le patient âgé. Des mesures d’accompagnement non médicamenteuses doivent être mises en place aussi longtemps que nécessaire.

 

PROGRAMME PILOTE - IMPACT CLINIQUE :

Impact clinique des programmes d'amélioration de la qualité

> 3 cas cliniques pour illustrer les difficultés rencontrées en pratique médicale courante dans la prescription et le sevrage d'anxiolytiques/hypnotiques
> Premier état des lieux chiffré de la consommation des psychotropes chez les plus de 65 ans en France : interview vidéo du Pr Olivier Blin, professeur des universités, praticien hospitalier
> Comment avez-vous réussi à baisser la prescription des benzodiazépines chez vos patients âgés ? Interview vidéo du Dr Jean-Pierre Hilly, médecin généraliste
Réduction de la prescription des benzodiazépines par des médecins ardennais (JP. Legros) - Cf. Le concours médical : supplément au n°5 du 13 mars 2008.

 

Indicateurs de pratique clinique, programmes et messages clés

 

Références HAS

Vous êtes un professionnel de santé impliqué dans la prescription d'hypnotiques/anxiolytiques chez le sujet âgé,
nous vous invitons à partager votre expérience clinique, les problèmes rencontrés, vos actions d’amélioration, ...
Contactez-nous : programmespilotes@has-sante.fr


Mis en ligne le 24 sept. 2012