Version Française

Contribute to the regulation by quality and efficiency

Search

Santé publique & organisation des offres de soins Santé publique & Organisation des offres de soins

L’évaluation des interventions de santé publique consiste à réunir les arguments permettant de juger de l'opportunité de mettre en place des actions ou de modifier des programmes existants et d'en préciser les modalités afin d’émettre une proposition (la recommandation en santé publique) destinée en premier lieu aux décideurs publics.
Les recommandations en santé publique produites par la HAS privilégient l’approche populationnelle des problèmes de santé appréciant le rapport bénéfices/risques des différentes interventions possibles à l’échelle de la population et intégrant de façon habituelle une évaluation économique et organisationnelle.
L'analyse de l'organisation des soins s'attache à décrire les modalités de coordination des offreurs (aussi bien au niveau des établissements de santé que des soins ambulatoires ou des réseaux). Elle comprend également une étude des principes de financement et de tarification, ainsi des autres éléments incitatifs utilisés.
Elle vise à proposer des solutions permettant d'améliorer l'articulation des offreurs, dans l'objectif d'accroître l'efficience, et de répondre à la demande de santé. Elle s'appuie sur les enseignements apportés par la littérature sur l'organisation des systèmes de santé au niveau international.

À LA UNE

Place des tests ADN libre circulant dans le sang maternel dans le dépistage de la trisomie 21 foetale

17/05/2017

L’objectif est d’actualiser les recommandations concernant le dépistage de la trisomie 21 (T21) fœtale en France en tenant compte de la disponibilité des tests ADN libre circulant dans le sang maternel de la trisomie 21 (ADNlcT21). Ces recommandations définissent la place des tests ADNlcT21 dans la procédure de dépistage de la T21 fœtale et s’adressent à la population de femmes enceintes monofœtales dans sa globalité.

Évaluation de l’intérêt de limiter le dépistage néonatal de l’hyperplasie congénitale des surrénales aux nouveau-nés de plus de 32 semaines d’aménorrhée

05/05/2017

Au vu des données disponibles, le test de dépistage présente de très faibles performances, en particulier un taux très élevé de faux-positifs dans cette population. De plus, ces nouveau-nés, grands prématurés, sont pris en charge dans des services spécialisés et bénéficient d’une surveillance intensive qui permet d’écarter tout risque de ne pas diagnostiquer cette maladie chez un enfant qui en serait atteint.