English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression
Fiche bon usage des médicaments

Quelle place pour l’ézétimibe (Ezetrol® ou Inegy®) dans l’hypercholestérolémie ? - Fiche BUM

Document actualisé en novembre 2009

Date de validation
décembre 2006

Evaluer l’effet d’une statine à dose appropriée  avant d’associer l’ézétimibe.

L’ézétimibe (Ezetrol® [ézétimine seul]  ou Inegy® [en association fixe à la simvastatine]) est un inhibiteur de l’absorption intestinale du cholestérol. Son association à une statine est envisageable pour réduire une hypercholestérolémie en cas d’efficacité insuffisante de la statine seule malgré une bonne observance, une posologie appropriée et un régime alimentaire bien suivi.

 

Place dans la stratégie thérapeutique :

  • Ezetrol® (10 mg d’ézétimibe par comprimé) est indiqué comme traitement adjuvant au régime chez les patients ayant une hypercholestérolémie primaire (familiale ou non) ou une dyslipidémie mixte, lorsque ces patients ne sont pas contrôlés de façon appropriée par une statine seule, ou lorsqu’un traitement par statine est inapproprié ou mal toléré. Ezetrol® est aussi indiqué chez les patients ayant une sitostérolémie homozygote. Il n’a pas d’action sur les triglycérides. Dans l’hypercholestérolémie primaire, Ezetrol® apporte une ASMR modérée (niveau III) par rapport à la colestyramine.
  • Lorsqu’il est opportun d’associer l’ézétimibe à une statine, il est possible d’utiliser l’association fixe ézétimibe-simvastatine (Inegy®) pour simplifier la prise du traitement. Inegy® (10 mg d’ézétimibe et 20 ou 40 mg de simvastatine par comprimé) est indiqué comme traitement adjuvant au régime chez les patients ayant une hypercholestérolémie primaire (familiale ou non) ou une dyslipidémie mixte et qui ne sont pas contrôlés de façon appropriée par une statine seule, ou chez les patients qui reçoivent déjà une statine et de l’ézétimibe. Comme l’ensemble des associations fixes, Inegy® n’apporte pas d’ASMR par rapport à la prise séparée des deux principes actifs.

 

Autres caractéristiques à retenir :

  • Pas d’étude de morbimortalité à ce jour pour l’ézétimibe.

Plusieurs statines ont montré qu’elles réduisent le risque d’événements cardiovasculaires, mais l’ézétimibe n’a pas à ce jour démontré ce type d’effet (des études évaluant son efficacité dans la prévention des complications de l’athérosclérose sont en cours). Il n’y a donc pas lieu de prescrire Ezetrol® ou Inegy® avant d’avoir éprouvé l’efficacité et la tolérance d’une statine en monothérapie, si besoin à la plus forte dose autorisée. On préférera les statines ayant prouvé leur efficacité sur la morbimortalité cardiovasculaire, en ayant recours parmi elles, si nécessaire, aux molécules les plus puissantes sur la baisse du LDL-C.

  • Le risque musculaire existe.

Des observations d’atteinte musculaire grave avec l’association ézétimibe-statine et même avec l’ézétimibe seul ont été rapportées. L’Afssaps a mis en place un suivi national des données de pharmacovigilance sur cette molécule.

Documents

Mis en ligne le 01 déc. 2006