English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée
impression

Le projet CLARTE

Contexte de la mesure des PSI en France

Les indicateurs de sécurité du patient (Patient safety indicators ou PSI) mesurent à partir des bases médico-administratives la prévalence d’évènements indésirables liés aux soins, potentiellement le reflet de la qualité des pratiques. Le projet de développement des indicateurs PSI en France a fait l’objet de travaux scientifiques en France à partir de 2005. Une collaboration entre les Hospices Civils de Lyon, la Haute Autorité de Santé (HAS) et la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (DREES) a permis de publier en 2011 un rapport « Développement d'indicateurs de la sécurité des soins (PSI) à partir des bases de données médico-administratives hospitalières ».

Ce rapport répond à 3 objectifs :

  1. Estimer les PSI à partir de la base nationale du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information (PMSI) en utilisant les codes de la 10ème version de la Classification internationale des maladies (CIM-10) 
  2. Évaluer la performance (validité et fiabilité, en testant notamment la sensibilité, la spécificité et les valeurs prédictives) des PSI à mesurer la survenue des événements indésirables liés aux soins (EIS) 
  3. Adapter au contexte français cette sélection de PSI en améliorant la structure de leurs algorithmes de construction.

 

Travaux du projet CLARTE

Dans le cadre d'un appel à projet DGOS - HAS, le Consortium CLARTE (Consortium Loire-atlantique Aquitaine Rhône-Alpes pour la production d’indicateurs en sanTÉ) a produit un rapport : Modalités d’utilisation et de diffusion des PSI (indicateurs de sécurité des soins hospitaliers) dans les pays de l’OCDE - juin 2012.

Ce rapport comprend 3 parties :

  1. Une revue de la littérature internationale permettant d’identifier les modalités d’utilisation des PSI dans les pays de l’OCDE participant au projet HCQI et au consortium international de chercheurs IMeCCHI ;
  2. Une enquête par questionnaire auprès d’experts internationaux (Canada, Allemagne, Etats-Unis, Belgique, Royaume-Uni, Suisse, OCDE, Union Européenne) participant au projet HCQI de l’OCDE ou au consortium IMeCCHI en vue de déterminer les PSI à l’étude ou utilisés en routine dans ces pays, leurs modes de production et les objectifs associés à leur utilisation ;
  3. Des recommandations sur les modalités de sélection, de production (à partir du PMSI), de diffusion et de comparaisons des indicateurs de sécurité des soins hospitaliers français.

Le Consortium CLARTE a également produit un rapport d’évaluation de la performance de 3 PSI en France (2010-2013, non publié). Un seul PSI réunit les caractéristiques nécessaires pour envisager une utilisation à visée de pilotage interne dans les établissements, et notamment une valeur prédictive positive (VPP) > 75% : il s’agit du PSI 12 mesurant les thromboses veineuses profondes (TVP) et embolies pulmonaires (EP) dans la population spécifique des patients ayant bénéficié de la pose d’une prothèse totale de hanche (PTH) ou de genou (PTG).

 

Mis en ligne le 23 oct. 2017