Share Impression

Interdiction des techniques de lyse adipocytaire* (lipolyse) à visée esthétique

Dossier de presse - Mis en ligne le 08 avr. 2011
12 avril 2011

Les techniques de lyse adipocytaire proposées pour affiner la silhouette sont présentées comme détruisant la cellulite ou la graisse localisée. Elles sont invasives (laser transcutané, injection d’agents chimiques) ou non invasives (ultra sons, lasers, infrarouges, radiofréquence).

Le ministère chargé de la santé a eu connaissance de nombreuses complications graves liées à des actes à visée esthétique utilisant ces méthodes. Aussi, a t-il demandé à la Haute Autorité de Santé (HAS) de réaliser une évaluation sur leur dangerosité. Après avoir analysé les données disponibles et entendu les représentants de sociétés savantes (professionnels pratiquant les techniques, chirurgiens plasticiens, dermatologues, …) ainsi que les associations de patients, la HAS a rendu l’avis suivant :

  • les techniques de lyse adipocytaire non invasives présentent une suspicion de danger grave pour la santé humaine ;
  • les techniques de lyse adipocytaire invasives présentent un danger grave pour la santé humaine.

Consulter l'avis de la HAS.

Suite à cet avis, le ministre a pris un décret d’interdiction des techniques de lyse adipocytaire en application des articles L.1151-2 à L.1152-2 du code de la santé publique qui prévoient l’encadrement des actes à visée esthétique. Ce décret a fait l'objet d'une procédure en Conseil d’Etat. Celui-ci a confirmé l’interdiction de cinq techniques de lyse adipocytaire qui présentent un caractère invasif et qui sont les plus dangereuses et a annulé l'article 2 concernant les techniques non invasives.

* Destruction des cellules graisseuses

Nous contacter

Service Presse
  • Florence Gaudin - Cheffe de service
    Marina Malikité - Attachée de presse - 01 55 93 73 52
    Stéphanie Lecomte - Attachée de presse - 01 55 93 73 17
    Mohamed Bouhadda - Attaché de presse - 01 55 93 73 18
    Quentin Nogues - Attaché de presse - 01 55 93 38 03
  • contact.presse[at]has-sante.fr

    Ces n° sont réservés aux journalistes, nous ne sommes pas habilités à répondre aux autres demandes.

     
  • Nous contacter