Citer cette publication Share Impression

Mesure du monoxyde d’azote (NO) dans l’air expiré

Evaluation des technologies de santé - Mis en ligne le 16 avr. 2015

Objectif(s)

L’objectif de ce rapport est l’évaluation de l’utilité clinique de la mesure de la FeNO dans la stratégie de prise en charge de l’asthme (diagnostic et monitoring) chez les adultes et les enfants.

 

Méthode

La méthode d’évaluation retenue pour répondre à cette demande est basée sur une analyse de cohérence entre les données de la littérature synthétique incluant les méta-analyses, les recommandations de bonnes pratiques internationales, les revues systématiques de la littérature ainsi que les rapports des agences d’évaluation technologique sur la technique. L’objectif étant de vérifier que les résultats de cette analyse soutiennent la demande formulée.

 

Résultats

En résumé, sur la base du rapport d’évaluation technologique du NICE et quatre recommandations retenues pour la place de la mesure du NO dans la stratégie diagnostique :

  • il n'y a pas de seuil validé de la FeNO utilisé pour le diagnostic de l'asthme, le seuil optimal de FeNO pour le diagnostic de l'asthme variait entre les études ;
  • d’après le rapport d’évaluation technologique du NICE, la mesure de la FeNO est toutefois considérée comme une option pour aider au diagnostic de l'asthme chez l’adulte et l’enfant ;
  • pour les quatre recommandations de bonnes pratiques analysées, en l’état actuel des connaissances, il n’est pas possible de conclure avec certitude si la mesure du NO exhalé est utile cliniquement pour le diagnostic de l’asthme par rapport au bilan standard.

En résumé, sur la base du rapport d’évaluation technologique du NICE, des méta-analyses, des recommandations de bonnes pratiques et des deux RCT retenus pour cette indication :

  • les méta-analyses n'ont pas permis de conclure à une amélioration significative des taux d'exacerbations de l'asthme, ni des scores de symptômes quand la prise en charge était guidée par la mesure de la FeNO. L’ajustement du traitement par corticothérapie en fonction des niveaux de FeNO n’avait pas démontré son efficacité pour le monitoring de l’asthme chez les adultes et les enfants ;
  • le NICE conclut pour sa part que la gestion de l’asthme guidée par la mesure de la FeNO permettrait de réduire le taux d’exacerbation chez les adultes ; la mesure de la (FeNO) est envisagée dans cette recommandation comme une option pouvant conforter les décisions thérapeutiques dans la prise en charge symptomatique de l'asthme ;
  • les résultats de l’analyse des essais cliniques issus de la recherche bibliographique complémentaire ne permettent pas de conclure quant à la place de la mesure du NO dans la prise en charge de l’asthme ;
  • pour quatre des six recommandations examinées, en l’état actuel des connaissances, la mesure de la FeNO ne peut pas être recommandée pour décider de l’initiation ou de l’arrêt du traitement par les corticoïdes inhalés chez les patients asthmatiques. Les recommandations favorables ne sont pas gradées et reposent toutes sur un avis d’experts.

 

Conclusion

Les données de la littérature synthétique disponibles sont convergentes :

  • elles ne permettent pas de conclure à la valeur ajoutée clinique de la pratique de ce test diagnostique dans la stratégie de prise en charge des patients asthmatiques ;
  • et ne permettent pas de déterminer l’intérêt de la mesure du NO dans le suivi de l’asthme chez l’enfant et l’adulte.

Les données actuelles publiées ne sont donc pas suffisamment probantes pour préconiser la prise en charge de la mesure du NO pour le diagnostic ou le suivi de l’asthme par la collectivité.

Nous contacter

Évaluation des actes professionnels

Voir aussi