Citer cette publication Share Impression

LONSURF (trifluridine / tipiracil), analogue de la pyrimidine

CANCEROLOGIE - Nouveau médicament
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 28 août 2017

Nature de la demande

Inscription

Pas d’avantage clinique dans le traitement du cancer colorectal métastatique

  • LONSURF, administré par voie orale,  a l’AMM dans le traitement du cancer colorectal métastatique (CCRm) précédemment traité par les traitements disponibles comprenant les chimiothérapies à base de fluoropyrimidine, d’oxaliplatine et d’irinotecan, les agents anti-VEGF et les agents anti-EGFR, ou en cas de non éligibilité à ces traitements.

  • Son effet est modeste sur la survie globale et sur la survie sans progression au prix d’une toxicité principalement hématologique.

  • On ne dispose pas de donnée de qualité de vie selon une échelle validée.


Service Médical Rendu (SMR)

Faible

Dans le traitement du cancer colorectal métastatique en échec ou ne relevant pas des traitements disponibles, notamment une chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, un traitement par anti-VEGF et un traitement par anti-EGFR, le service médical rendu par LONSURF est faible chez les patients dont le score de performance est 0-1.

Insuffisant

Dans le traitement du cancer colorectal métastatique en échec ou ne relevant pas des traitements disponibles, notamment une chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, un traitement par anti-VEGF et un traitement par anti-EGFR, le service médical rendu par LONSURF est insuffisant chez les patients dont le score de performance est > 1.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

V (absence)

Compte tenu de la faible quantité d’effet versus placebo (différence en médiane de survie globale de 1,8 mois et en médiane de survie sans progression de 9 jours) ainsi que du profil de tolérance (toxicité principalement hématologique), la Commission considère que LONSURF n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la prise en charge des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique en échec ou ne relevant pas des traitements disponibles (chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, traitement par anti-VEGF et traitement par anti-EGFR) et dont le score de performance est de 0 ou 1.


Nous contacter

Évaluation des médicaments