Développement professionnel continu (DPC)

Share Impression

Chemin clinique

Mis en ligne le 04 juil. 2017

Le chemin clinique est une méthode d’évaluation et d’amélioration des pratiques.

Le chemin clinique (CC) décrit, pour une pathologie donnée, tous les éléments du processus de prise en charge constituant le parcours du patient. Cette méthode vise à planifier, rationaliser et standardiser la prise en charge multidisciplinaire et/ou pluriprofessionnelle de patients présentant un problème de santé comparable afin de réaliser une prise en charge optimale et efficiente respectant les règles de bonnes pratiques.

Les objectifs tels que l’appropriation des recommandations, l’amélioration de la coordination et de la communication ou encore la gestion des risques, guident la mise en place des chemins cliniques. Ils simplifient aussi la prise en charge tout en limitant la variabilité des pratiques.

Le CC se traduit comme un document à intégrer au dossier du patient (liste des actes à réaliser). Chaque acte doit être signé par la personne qui l’a réalisé, permettant ainsi d’assurer la traçabilité.

Le CC peut être utilisé dans un établissement de santé, dans un réseau de soins ou dans le cadre de l’exercice libéral lorsque les professionnels se coordonnent entre eux.

Description

Pour élaborer un chemin clinique, il est nécessaire de définir le groupe de patients et la prise en charge qui en font l’objet.

Les étapes de la mise en place et de l’utilisation du chemin clinique sont les suivantes.

Déterminer l'organisation à mettre en place pour élaborer le chemin clinique

La mise en œuvre d’un chemin clinique est un projet d’amélioration de la qualité et doit, à ce titre, bénéficier d’une gestion de projet adaptée.

Décrire le processus de prise en charge

Le processus représente l’enchaînement des actions réalisées par les professionnels au cours de la prise en charge du patient.

Rechercher et analyser la littérature pour chacune des étapes du processus

La réalisation d’un chemin clinique nécessite de définir les bonnes pratiques pour les différentes étapes de la prise en charge d’une pathologie. Il est donc nécessaire de rechercher les documents de référence permettant de faire le point sur la meilleure pratique au regard des données actuelles de la science.

Élaborer le chemin clinique

  • Le chemin clinique se présente sous forme d’un tableau (au minimum la liste des actes à réaliser). Il doit pouvoir être utilisé comme outil d’organisation et de planification de la prise en charge et permettre d’assurer la traçabilité de toutes les interventions auprès du patient. Il devient ainsi partie intégrante du dossier du patient.

  • Les critères d’inclusion et d’exclusion des patients dans le chemin clinique doivent être précisément définis.

  • Il convient également d’élaborer un système d’analyse des écarts de pratique qui seront rencontrés. En effet, au cours de sa prise en charge, l’état du patient peut présenter un écart par rapport aux résultats attendus, nécessitant un réajustement de la prise en charge. Ces écarts doivent être enregistrés et documentés dans le dossier du patient. Ils seront ensuite analysés. Lorsque de nombreux écarts sont enregistrés, il est nécessaire d’évaluer la pertinence du chemin clinique et de s’interroger sur les critères d’inclusion des patients.

Mettre en oeuvre le chemin clinique

Cette mise en œuvre est précédée au minimum d’une information de tous les professionnels concernés, idéalement d’une concertation et d’une formation. Le médecin responsable de chaque patient l’inclut ensuite dans le chemin clinique dès le début de la prise en charge.

Mettre en oeuvre les actions correctives

  • Les actions correctives peuvent être mises en place dans deux situations :
    • lors de la non-utilisation ou de la mauvaise utilisation du chemin clinique : il peut s’agir d’un défaut d’appropriation par les professionnels, d’une mauvaise définition de la population ciblée qui n’est pas celle la plus couramment prise en charge, d’une évolution mal identifiée des patients ;
    • lors du constat d’écarts entre le chemin clinique (prise en charge prévue idéale) et la prise en charge réalisée.

Actualiser le chemin clinique

Il s’agit de mettre en place une veille documentaire permettant de se tenir informé des évolutions des pratiques professionnelles nécessitant une éventuelle modification du chemin clinique.

Documentation

Les documents suivants sont requis.

Documents supports

Documents de référence ayant permis d’élaborer le chemin clinique, le tableau des actes/étapes à réaliser.

Documents de traçabilité

La traçabilité des actions est assurée à l’aide par exemple de : compte rendu de réunion, pourcentage de patients pris en charge dans le cadre du chemin clinique pour la pathologie ciblée, fiche de suivi d’action d’amélioration, résultats d’évaluation (mesurer les écarts et analyser leurs causes et conséquences), nouvelle procédure de prise en charge, impact sur les protocoles et processus et la satisfaction des professionnels, suivi d’indicateurs, etc.

En savoir plus