Citer cette publication Share Impression

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : POLYDEXA (néomycine, polymyxine B, dexaméthasone)

ORL - Mise au point
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 06 juil. 2018

Nature de la demande

Réévaluation du SMR et Renouvellement d'inscription

Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

 

  • Ces médicaments ont l’AMM dans le traitement local de l’otite externe aiguë d’origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l’AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d’origine bactérienne et/ou mycosique.

  • L’efficacité pour obtenir la guérison clinique de l’otite aiguë externe n’a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l’exception de CILOXADEX.

  • L’intérêt d’associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l’otite externe aiguë n’a été démontré pour aucun de ces médicaments.

  • Compte tenu, notamment du long recul d’utilisation, du risque d’antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l’absence d’alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.

  • CILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d’antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d’antécédents de perforation tympanique. La place d’AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée ; il doit être réservé aux otites externes aiguës d’origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne. 

 


Service Médical Rendu (SMR)

Faible

Le service médical rendu par POLYDEXA, solution auriculaire – gouttes, devient faible dans l’indication de l’AMM.


Version Anglaise

Nous contacter

Évaluation des médicaments