Share Impression

Décision n° 2018.0042/DC/SEM du 14 mars 2018 du collège de la Haute Autorité de santé adoptant la recommandation relative à la prise en charge à titre dérogatoire du misoprostol dans le cadre d’une recommandation temporaire d’utilisation (prise en charge des fausses couches précoces)

Recommandation de la HAS relative à la prise en charge à titre dérogatoire du misoprostol dans le cadre d’une recommandation temporaire d’utilisation (prise en charge des fausses couches précoces)
Avis et décisions de la HAS - Mis en ligne le 28 mars 2018
Avis et décisions de la HAS
La recommandation relative à la prise en charge à titre dérogatoire de GYMISO et de MISOONE (misoprostol) dans le cadre d’une recommandation temporaire d’utilisation, dans les indications « Prise en charge des fausses couches précoces du premier trimestre (avant 14 SA) en cas de grossesses arrêtées. Si l’expulsion est incomplète, une prise en charge chirurgicale complémentaire est à proposer», ci-jointe, est adoptée.