Share Impression

IQSS 2022 : 6 indicateurs de résultats en chirurgie ambulatoire

Réhospitalisations entre 1 et 3 jours par type de prise en charge
Article HAS - Mis en ligne le 18 juil. 2022

Contexte

La chirurgie ambulatoire, hospitalisation de moins de 12 heures sans hébergement de nuit, est une priorité nationale et constitue un levier majeur d’optimisation de l’offre de soins. Les pouvoirs publics soutiennent le développement de la prise en charge sans nuitée afin d’aboutir en 2022 à une pratique ambulatoire majoritaire de 70 % et de 80% selon les préconisations récentes du Haut Conseil de la santé publique.

C’est dans ce cadre que la HAS a développé des IQSS évaluant le parcours du patient dans une approche intégrée (processus et résultats), afin d’accompagner le déploiement sécurisé de la chirurgie ambulatoire. Dans ce contexte, les réhospitalisations entre 1 et 3 jours après une chirurgie en ambulatoire représentent un des enjeux de qualité et de sécurité des soins, pour que le gain en durée de séjour ne se fasse pas aux dépends de la sécurité des patients.

 

Intérêt de la mesure des réhospitalisations entre 1 et 3 jours après chirurgie ambulatoire

La mesure des réhospitalisations entre 1 et 3 jours est pertinente pour l’amélioration de la qualité des soins et de la sécurité des patients hospitalisés pour une chirurgie programmée en ambulatoire car :

  • Leur survenue à ce délai très court annule le gain de durée de séjour attendu par comparaison à l’hospitalisation conventionnelle ;
  • Elles sont, à ce délai, majoritairement non programmées et donc liées à la qualité et à la sécurité des pratiques lors du séjour de chirurgie ambulatoire, et notamment à l’évaluation de l’éligibilité, à l’autorisation de sortie, à la qualité de la lettre de liaison et au contact entre J1 et J3 ;
  • Elles concernent principalement des complications médicales communes à toute chirurgie : douleur, hémorragie-hématome, rétention urinaire, ... Cela représente un enjeu commun d’amélioration pour toutes les spécialités concernées.

 

Mesure des réhospitalisations entre 1 et 3 jours après chirurgie ambulatoire par type de prise en charge

Un indicateur global, toutes prises en charge (racines de GHM) confondues, n’est pas discriminant : des prises en charge spécifiques avec potentiel d’amélioration doivent être identifiées pour être ciblées par des indicateurs nationaux. A cette fin, un retour aux dossiers a été réalisé entre le 22 janvier 2020 et le 15 janvier 2021 à partir des données 2018.

Le retour aux dossiers a fait l’objet du rapport (juin 2022) « Développement de la mesure des réhospitalisations entre 1 et 3 jours après chirurgie ambulatoire, par type d’intervention  Identification des prises en charge avec potentiel d’amélioration par retour aux dossiers » .

Suite à ce retour aux dossiers, 6 indicateurs ciblant des prises en charge identifiées avec un potentiel d’amélioration, seront restitués aux établissements dans un funnel plot fin 2022.

Ces 6 nouveaux indicateurs de résultats en chirurgie ambulatoire mesurent les :

  • Réhospitalisations entre 1 et 3 jours après cholécystectomies sans exploration de la voie biliaire principale à l'exception des affections aigües ;
  • Réhospitalisations entre 1 et 3 jours après interventions par voie transurétrale ou transcutanée pour lithiases urinaires ;
  • Réhospitalisations entre 1 et 3 jours après Interventions par voie transurétrale ou transcutanée pour des affections non lithiasiques ;
  • Réhospitalisations entre 1 et 3 jours après interventions sur les amygdales ;
  • Réhospitalisations entre 1 et 3 jours après hémorroïdectomies ;
  • Réhospitalisations entre 1 et 3 jours après prostatectomies transurétrales.

Pour chaque indicateur, une fiche descriptive sera bientôt disponible.

La restitution des résultats de ces 6 indicateurs est accompagnée d’informations complémentaires sur les réhospitalisations, qui font suite aux autres prises en charge, au niveau établissement et au niveau national, dont le taux de réhospitalisations à 30 jours.

 

Nous contacter

Indicateurs au service Évaluation et Outils pour la Qualité et la Sécurité des Soins (EvOQSS)