Quote this publication Share Print

MYALEPTA (métréleptine)

MALADIE RARE - Nouveau médicament
Opinions on drugs - Posted on Jun 07 2019

Reason for request

Inscription

Intérêt clinique important en complément d’un régime alimentaire, dans la lipodystrophie généralisée congénitale ou acquise, avec un déficit en leptine, chez les patients > 2 ans et progrès thérapeutique mineur dans leur prise en charge.

Intérêt clinique important en complément d’un régime alimentaire dans la lipodystrophie partielle familiale ou acquise, avec un déficit en leptine, chez les patients > 12 ans chez lesquels les traitements standards n’ont pas permis d’obtenir un contrôle métabolique suffisant, mais sans avantage clinique démontré dans leur prise en charge.

 

  • MYALEPTA a l’AMM en complément d’un régime alimentaire comme traitement substitutif pour traiter les complications associées à un déficit en leptine chez les patients atteints de lipodystrophie (LD) : avec une LD généralisée congénitale (syndrome de Berardinelli-Seip) ou acquise (syndrome de Lawrence) confirmée chez les patients > 2 ans; avec une LD partielle familiale ou acquise (syndrome de Barraquer-Simons) confirmée chez les patients > 12 ans chez lesquels les traitements standard n’ont pas permis d’obtenir un contrôle métabolique suffisant. 

  • Les données d’efficacité et de tolérance sont issues d’études non contrôlées. L’efficacité de la supplémentation en leptine sur l’évolution des paramètres glucido-lipidiques observés dans l’étude pivot est difficile à quantifier du fait notamment de modifications des traitements concomitants par hypoglycémiants et hypolipémiants et des données manquantes.

  • Dans le groupe des patients ayant une lipodystrophie généralisée (LG), dont les taux de leptine endogène sont négligeables, les diminutions observées des taux d'HbA1c et de triglycérides à 12 mois ont été cliniquement pertinentes. La pertinence clinique des résultats observés dans le groupe des patients ayant une lipodystrophie partielle (LP) est discutable. L’évolution de la prise en charge à long terme des patients sous métréleptine reste à évaluer.

  • Les concentrations sériques permettant de définir le déficit en leptine et de discuter de l’indication du traitement substitutif n’ont pas été précisées.


Clinical Benefit

Substantial

Le service médical rendu par MYALEPTA est important :

  • en complément d’un régime alimentaire, dans la lipodystrophie généralisée congénitale (syndrome de Berardinelli-Seip) ou acquise (syndrome de Lawrence) confirmée, avec un déficit en leptine, chez les adultes ou enfants âgés de 2 ans et plus ;
  • en complément d’un régime alimentaire dans la lipodystrophie partielle familiale ou acquise (syndrome de Barraquer-Simons) confirmée, avec un déficit en leptine, chez les adultes ou enfants âgés de 12 ans et plus et chez lesquels les traitements standards n’ont pas permis d’obtenir un contrôle métabolique suffisant. Dans cette indication, la Commission conditionne le maintien du SMR à la réévaluation de MYALEPTA qu’elle effectuera notamment sur la base des résultats de l’étude clinique demandée par l’EMA, tenant compte en particulier des données d’épargne d’utilisation des traitements concomitants par hypoglycémiants et hypolipémiants (rapport final attendu pour 2022).

Clinical Added Value

minor

Compte-tenu :

  • de la pertinence clinique des résultats d’efficacité de MYALEPTA observés sur les paramètres glucido-lipidiques (HbA1c et triglycérides) à 12 mois chez ces patients, dans une étude clinique non comparative ayant inclus 107 patients dont 66 patients atteints de lipodystrophie généralisée,
  • des données de l’analyse de survie réalisée ne permettant pas de conclure à un effet de ce médicament sur la mortalité ou la morbidité,
  • du besoin médical important dans cette maladie,

la Commission considère que MYALEPTA apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) dans la prise en charge des patients atteints de lipodystrophie généralisée.

no clinical added value

Compte-tenu :

  • de la pertinence clinique discutable des résultats d’efficacité de MYALEPTA observés sur les paramètres glucido-lipidiques (HbA1c et triglycérides) à 12 mois chez ces patients, dans une étude clinique non comparative ayant inclus 107 patients dont 41 patients atteints de lipodystrophie partielle,
  • des données de l’analyse de survie réalisée ne permettant pas de conclure à un effet de ce médicament sur la mortalité ou la morbidité,
  • du besoin médical important dans cette maladie,

la Commission considère que MYALEPTA n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la prise en charge des patients atteints de lipodystrophie partielle.


Contact Us

Évaluation des médicaments