Share Impression

Développement professionnel continu (DPC)

Objectifs du DPC : maintenir et actualiser les connaissances et les compétences, améliorer les pratiques.  Il s’adresse à l'ensemble des professionnels de santé et constitue une obligation quel que soit le mode d'exercice.

La HAS a pour mission de valider et de mettre à disposition des méthodes pour aider les professionnels à mettre en œuvre leur DPC.

L’audit clinique est une méthode d’évaluation des pratiques qui mesure les écarts entre la pratique réelle observée et la pratique attendue ou recommandée à partir de critères d’évaluation.

Le bilan de compétences a pour objet de permettre à des travailleurs d’analyser leurs compétences ainsi que leurs aptitudes et motivations afin de définir un projet professionnel et/ou de formation.

La méthode du chemin clinique vise à planifier, rationaliser et standardiser la prise en charge multidisciplinaire et/ou pluriprofessionnelle de patients présentant un problème de santé comparable.

Cette méthode concerne les professionnels exerçant en équipe de soins pluri professionnelle, regroupés autour d’un projet de soins commun afin d’en assurer la continuité.

La méthode du patient traceur permet d’analyser collectivement et a posteriori le parcours d’un patient.

Le recueil et l’analyse de données issues de pratiques professionnelle, s'il est intégré dans une finalité d’amélioration des pratiques, constituent une méthode de DPC.

Ces réunions regroupent des professionnels de différentes disciplines dont les compétences sont indispensables pour prendre une décision accordant aux patients la meilleure prise en charge.

La revue de pertinence permet d’évaluer l’adéquation des soins aux besoins des patients. Elle s’applique à un soin/programme et porte sur l’indication, la mise en route ou la poursuite des soins.

Un GAP est un petit groupe de professionnels qui se réunissent régulièrement pour analyser des situations cliniques rencontrées dans leur pratique.

Le suivi d'indicateurs de qualité et de sécurité des soins permet de mesurer l’impact des actions entreprises et de piloter une démarche d’amélioration de la qualité des soins.

Les TCS sont des outils permettant d’évaluer le raisonnement clinique d'un professionnel et la pertinence de sa prise de décisions dans des cas complexes en la confrontant aux avis d’un panel d'experts.

L’accréditation des médecins /des équipes est une démarche volontaire de gestion des risques fondée sur la déclaration d'EIAS et l’amélioration de la qualité des soins et de la sécurité des patients.

La gestion des risques a pour but de diminuer le risque de survenue d’EIAS et la gravité de leurs conséquences. C’est une démarche continue d’amélioration de la sécurité des patients.

Une revue de mortalité et de morbidité (RMM) est une analyse collective, rétrospective et systémique de cas marqués par la survenue d’un événement indésirable.

La formation en ligne est l’utilisation des technologies pour améliorer l'apprentissage en facilitant l’accès à des ressources/services et les échanges à distance.

La formation présentielle est une pratique de formation qui réunit physiquement des professionnels de santé pour acquérir ou approfondir des connaissances et compétences.

L’encadrement de stages professionnalisants, s'il développe des activités pédagogiques et une réflexion du tuteur, peut être prise en compte dans le cadre une démarche de DPC.

La réunion de revue bibliographique est constituée d’un groupe de professionnels se rencontrant régulièrement afin de discuter de manière critique d’articles de revues scientifiques.

La simulation en santé correspond à l’utilisation d’un matériel pour reproduire des situations de soins afin d'enseigner des procédures et de permettre une mise en situation.