Share Print

Coordination des soins

Web page - Posted on Jun 20 2019

Coopération entre professionnels de santé

L’article 51 de la loi HPST du 21 juillet 2009 permet la mise en place, à titre dérogatoire et à l’initiative des professionnels sur le terrain, de transferts d’actes ou d’activités de soins et de réorganisations des modes d’intervention auprès des patients. Ces initiatives locales prennent la forme d’un protocole de coopération qui est transmis à l’agence régionale de santé (ARS). Celle-ci vérifie la cohérence du projet avec le besoin de santé régional, avant de le soumettre à la validation de la HAS. 

La mission de la HAS consiste à vérifier que ces protocoles apportent une garantie de qualité et sécurité des soins aux patients. Sur  la base de cet avis, l’ARS autorise ou non, par arrêté, la mise en œuvre de ces protocoles. 

Consultez le modèle de protocole de coopération et l’ensemble d’outils.

Soins primaires

L’organisation des soins primaires autour de la médecine générale est essentielle pour optimiser le parcours de santé. Toutefois passer d’un exercice « isolé » à un exercice regroupé n’est pas toujours facile car cela oblige les professionnels à transformer leur pratique et leur organisation de travail.

La HAS développe et propose des outils pour accompagner les professionnels.

Protocoles pluriprofessionnels

Un protocole pluriprofessionnel de soins de premier recours (PPSPR) est le schéma d’une prise en charge optimale par une équipe pluriprofessionnelle. Il permet de faciliter le travail en équipe au niveau local ou régional, d’améliorer l’articulation entre les soins de premier et de deuxième recours et de faciliter l’appropriation des bonnes pratiques.

Pour en savoir plus sur la mise en place d’un protocole pluri professionnel de premier recours.

Matrices de maturité

La HAS propose un référentiel d’analyse et de progression  pour aider les équipes pluri professionnelles de soins primaires à évaluer et à améliorer leur organisation de façon à avoir un impact bénéfique sur la prise en charge de patients.

Pour en savoir plus sur la matrice de maturité

Chirurgie ambulatoire

Suite au constat d’une chirurgie ambulatoire insuffisamment développée en France alors qu’elle constitue un apport réel en termes de qualité pour les patients, la HAS et l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) ont uni leurs efforts pour informer et accompagner les professionnels. Un partenariat a permis d’élaborer un programme de travail portant sur six axes prioritaires et de proposer des outils et leviers pour développer la chirurgie ambulatoire.

Pour en savoir plus sur la chirurgie ambulatoire.

E-santé

Le terme « e-santé » recouvre un vaste domaine d’applications des technologies de l’information et de la télécommunication au service de la santé. Les missions de la HAS dans ce domaine concernent les logiciels des professionnels de santé (les logiciels d’aide à la prescription, les dossiers médicaux électroniques…), la télémédecine (la téléconsultation, la téléexpertise…), la santé mobile (les applications de santé) ou bien encore l’information des usagers.

Logiciels « métiers » des professionnels de santé

Les logiciels « métiers » sont des supports incontournables pour améliorer la qualité des soins.  Ils permettent notamment de disposer des données cliniques et d’accéder aux éléments de bonnes pratiques en cours de consultation.

Dans ce cadre, la HAS a pour mission d'établir des procédures de certification des logiciels d'aide à la prescription (LAP) et à la dispensation (LAD). Elle entreprend également des travaux pour structurer les données médicales et favoriser leur intégration dans les logiciels métiers : les DataSets de bonnes pratiques.

Télémédecine

La télémédecine est une forme de pratique médicale à distance fondée sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Elle permet d’améliorer l’accessibilité à l’offre de soins (notamment dans les territoires fragiles) et la qualité de vie des patients en permettant une prise en charge et un suivi sur leur lieu de vie.

La HAS met à disposition des pouvoirs publics, des professionnels de santé et des usagers des nouveaux outils pour accompagner le déploiement de la télémédecine en France. L’institution est également chargée d’évaluer les expérimentations de télémédecine prévues à l’article 36 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 en vue de leur généralisation.

Rapports & Outils

Qualité et sécurité des actes de téléconsultation et de téléexpertise - avril 2018. Décrit les critères d'éligibilité du patient à vérifier en amont de la réalisation d’un acte de téléconsultation et de téléexpertise.

Expérimentations relatives à la prise en charge par télémédecine.

Efficience de la télémédecine : états des lieux de la littérature internationale et cadre de l'évaluation - juillet 2013. Revue de la littérature internationale portant sur l'évaluation médico-économique de la télémedecine et cadre méthodologique pour favoriser le développement d'études relatives à l'évaluation médico-économique de la télémédecine.

Grille de pilotage et de sécurité d'un projet de télémédecine - juin 2013. Outil pédagogique destiné à accompagner le déploiement de la télémedecine.

Les conditions de mise en œuvre de la télémédecine en unité de dialyse médicalisée - janvier 2010. Recommandations ayant pour objectif de définir les conditions de fonctionnement d'une unité de dialyse médicalisée par télémédecine permettant de garantir la qualité des soins et la sécurité de la prise en charge.

 

Santé mobile

La santé mobile (ou mobile health) recouvre un univers large et divers de produits matériels (objets connectés) ou d'applications logiciels en rapport avec la santé ou le « bien-être ».

Elle s’adresse aux citoyens (usagers de système de santé ou simples consommateurs) ainsi qu’aux professionnels de santé qui peuvent être amenés à promouvoir l’usage de tels produits dans un processus de prise en charge.

La HAS est chargée d’élaborer le référentiel de bonnes pratiques destiné aux industriels et aux évaluateurs (structures d'évaluation, associations de consommateurs ou sociétés savantes) pour évaluer la qualité de ces produits.

Pour en savoir plus sur la santé mobile.

Éducation thérapeutique du patient (ETP)

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient.

La loi « Hôpital, patients, santé et territoires » a confié à la HAS une mission d’évaluation des programmes d’ETP. La HAS met également à disposition des professionnels des outils permettant de mettre en place et d’améliorer la qualité de l’éducation thérapeutique.

Rapports et outils

Évaluation de l’efficacité et de l’efficience dans les maladies chroniques

Actualisation de l’analyse de la littérature

Mettre en œuvre l’ETP

Recommandations. Éducation thérapeutique du patient. Définitions, finalités et organisation

Recommandations. Éducation thérapeutique du patient. Comment la proposer et la réaliser ?

Éducation thérapeutique du patient. Principales rubriques du dossier patient.

Recommandations. Éducation thérapeutique du patient asthmatique adulte et adolescent.

Adaptations de l'ETP chez les personnes âgées en risque de perte d'autonomie

Élaborer des programmes d’ETP

Guide méthodologique. Structuration d’un programme d’éducation thérapeutique du patient dans le champ de la maladie chronique

Recommandations. Éducation thérapeutique du patient. Comment élaborer un programme spécifique d’une maladie chronique

Évaluer les programmes d’ETP et activités éducatives, et les améliorer

Programme d’éducation thérapeutique : Grille d’aide à l’évaluation de la demande d’autorisation par l’Agence régionale de santé.

Auto-évaluation annuelle d’un programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP)

Évaluation quadriennale d'un programme d'éducation thérapeutique du patient : une démarche d'auto-évaluation

Les évaluations d'un programme d'éducation thérapeutique du patient (ETP) : synthèse

Indicateurs dans le champ de l'éducation thérapeutique du patient

Manuel de certification des établissements de santé. Critère 23 a. Éducation thérapeutique

Critères de qualité d'une ETP

Pour les patients

Mieux vivre avec votre asthme. L’éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien.

Élaboration d'un document écrit d'information à l'intention des patients et des usagers du système de santé

 

See also

All our publication