Citer cette publication Share Impression

Utilisation du vaccin contre la grippe saisonnière INFLUVAC TETRA chez les enfants âgés de 3 à 17 ans

Recommandation vaccinale - Mis en ligne le 26 juil. 2019

INFLUVAC TETRA (laboratoire MYLAN MEDICAL SAS) a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) le 26 octobre 2018 pour la prévention de la grippe chez les enfants à partir de l'âge de 3 ans pour la prévention de la grippe causée par les deux sous-types viraux de la grippe A et les deux types viraux de la grippe B contenus dans le vaccin.

Il s'agit d'un vaccin grippal à antigènes de surface quadrivalent inactivé injectable. Il contient quatre souches de virus grippal : deux de type A (H1N1 et H3N2) et deux de type B (appartenant aux lignées Yamagata et Victoria), soit une souche de virus B supplémentaire par rapport à la formulation trivalente de ce vaccin (INFLUVAC).

Deux autres vaccins grippaux quadrivalents injectables sont autorisés en France pour l’immunisation active des adultes et des enfants à partir de l’âge de 6 mois, les vaccins FLUARIXTETRA et VAXIGRIPTETRA.

En pédiatrie, bien que le poids des virus grippaux de type B soit, comme chez l’adulte, en moyenne inférieure à celui des virus de type A, il est nécessaire de disposer de vaccins quadrivalents injectables pour la vaccination des populations recommandées compte tenu de l’évolution divergente des deux lignées de virus B.

Avis de la HAS

La HAS considère que le vaccin INFLUVAC TETRA peut être utilisé selon son AMM, à
partir de l’âge de 3 ans, et dans le cadre de la stratégie vaccinale française vis-à-vis de
la grippe saisonnière, consistant à éviter les formes graves et les décès.

 

Populations concernées

Pour rappel, cette stratégie consiste à protéger les populations les plus à risque de décès et de complications graves de la grippe grâce à la vaccination (1) :

Des personnes âgées de 65 ans et plus ;

Des populations suivantes :

  • les personnes, y compris les enfants à partir de l’âge de 6 mois, à risque en raison de maladies sous-jacentes ;
  • les femmes enceintes, quel que soit le trimestre de la grossesse ;
  • les personnes obèses avec un IMC égal ou supérieur à 40 kg/m2 ;
  • les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d’hébergement quel que soit l’âge ;
  • l’entourage (milieu familial, assistant maternel et tous les contacts réguliers) des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave ainsi définis : prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasie, et enfants atteints de cardio-pathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d’une affection de longue durée ainsi que l’entourage des personnes immuno-déprimées ;

En milieu professionnel :

  • des professionnels de santé et tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère ;
  • du personnel navigant des bateaux de croisière et des avions et personnel de l’industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs (guides).

Voir aussi