Share Impression

Suivi des personnes atteintes de maladie de Parkinson

Réponses rapides dans le cadre du COVID-19 - Mis en ligne le 10 avr. 2020

logo has     logo      SFN logo

L’essentiel

  • Réponse rapide n°1 : la maladie de Parkinson n’est pas un facteur de risque de formes sévères d’infection à COVID-19.
  • Réponse rapide n° 2: qu’il y ait ou non une infection à COVID-19, il n’y a pas lieu de modifier le traitement médicamenteux antiparkinsonien, tant que ce dernier peut être administré oralement.
  • Réponse rapide n°3: l’anxiété des patients, légitime en période d’épidémie, mais à risque d’impact fort sur les symptômes de la pathologie, doit être prise en charge.
  • Réponse rapide n°4 : l’activité physique adaptée doit être maintenue, préférentiellement au domicile (exercices proposés par le kinésithérapeute, brochure d’exercices adaptés).
  • Réponse rapide n°5 : en cas d’aggravation clinique, un avis médical doit être pris par téléconsultation. L’infection à Covid-19 peut être à l’origine de cette aggravation.

Contexte

La France est entrée le 14 mars 2020 dans la situation épidémique de stade 3 vis-à-vis du nouveau coronavirus SARS-Cov-2 (2019-nCoV). Dans une lettre du 27 mars 2020 la DGS a saisi la HAS en vue d’élaborer des recommandations générales destinées à assurer la continuité de prise en charge des patients souffrant de maladies chroniques somatiques ou psychiatriques en période de confinement impliquant une limitation des déplacements et à assurer le suivi des femmes enceintes.

Dans ce contexte épidémique, les personnes atteintes de maladies chroniques sont plus à risque d’aggravation / de déstabilisation de leur maladie chronique en cas de moindre surveillance. Le risque de rupture de la prise en charge des patients fragiles est réel.

La Maladie de Parkinson ne constitue pas un risque de formes graves d’infection COVID-19.

Ces réponses rapides visent à assurer la continuité de la prise en charge des patients avec maladie de Parkinson en période de confinement à domicile (patient non institutionnalisé), avec ou sans infection à COVID-19.


Ces réponses rapides sont élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de leur publication, elles sont susceptibles d’évoluer en fonction de nouvelles données.

Retrouvez toutes les fiches réponses rapides dans le dossier COVID-19.