Share Print

Accompagner les patients ayant une maladie chronique et/ou à risque de forme grave de COVID-19 dans la levée du confinement

Actualité presse - Posted on May 13 2020
May 13, 2020

Dans le contexte de la levée du confinement, la HAS publie aujourd’hui des Réponses rapides à destination des professionnels de santé afin d’accompagner leurs patients à risque de forme grave de COVID-19 et ceux souffrant de maladies chroniques. Objectifs : reprendre contact avec le patient et réactiver son parcours de soin, l’aider à décider de l’adaptation de son mode de vie durant cette période, prévenir les risques face au virus.

Une proportion non négligeable de la population (estimée à près de 18 millions de personnes) présente un risque particulier de développer une forme grave de COVID-19 et parmi ceux-ci, beaucoup de patients atteints de maladies chroniques. De plus, ces patients nécessitent un suivi médical régulier qui a pu être perturbé en raison des circonstances. La HAS publie des Réponses rapides « accompagner les patients ayant une maladie chronique et/ou à risque de forme grave de COVID-19 dans la levée du confinement   ». Elle concerne les patients adultes, à l’exclusion de ceux qui résident en structure d’hébergement collectif.

Assurer la continuité du suivi et le rattrapage progressif de la prise en charge 

Il est recommandé que le médecin traitant ou tout autre professionnel de santé reprenne progressivement contact avec ses patients, en particulier ceux atteints de maladies chroniques, avec une attention spécifique à ceux dont les rendez-vous ont été annulés, aux perdus de vue et à ceux qui sont en situation de vulnérabilité.

Avec chacun d’entre eux, le médecin est invité à faire un point personnalisé, en téléconsultation ou en présentiel. Objectif : rechercher un possible épisode antérieur ou des symptômes de COVID-19 et évaluer le retentissement du confinement sur le patient et sur sa maladie chronique pour ajuster les soins à rattraper ou à programmer. 

Dans la continuité de cette démarche, le professionnel de santé pourra proposer en complément des actions éducatives à distance ou en présentiel (par petits groupes, en respectant les consignes de sécurité) afin d’aider le patient à comprendre et appliquer les gestes barrière, les mesures hygiéno-diététiques, ou encore apprendre à gérer la maladie et ses symptômes.

Par ailleurs, la HAS insiste sur l’importance des aidants familiaux. D’une part, ils sont de véritables auxiliaires de santé permettant aux professionnels de santé de compléter de façon précieuse les informations rapportées par le patient. D’autre part, ils peuvent avoir besoin eux-mêmes d’un soutien médical ou psychologique, d’une assistance logistique ou simplement de moments de répit. On notera la possibilité pour le professionnel de solliciter d’autres acteurs dont ceux du domaine associatif.

Définir les modalités de levée du confinement : une décision partagée, au cas par cas

Le médecin ou l’équipe de soin doit accompagner le patient pour aboutir à une décision partagée sur les modalités de levée du confinement et l’adaptation du mode de vie en période d’épidémie. Ce choix peut évoluer au fil du temps. Dans cette optique, la HAS rappelle qu’il convient de prendre en considération une situation globale dont les aspects médicaux ne sont qu’une composante. Ainsi, plusieurs éléments doivent être pris en compte dont notamment : la prévalence du COVID-19 sur le territoire, les risques propres au patient de développer une forme grave de COVID-19, ses préférences, ses trajets et conditions de travail et de vie, son environnement social et familial ainsi que sa capacité à respecter les mesures barrières.

 

Maintenir un haut niveau de vigilance face au COVID-19

Dans tous les cas, la poursuite ou la reprise des soins - de la prise de rendez-vous à l’arrivée sur le lieu de soins - doit se faire avec une vigilance maintenue à l’égard de l’infection au COVID-19. Pour tout patient se déplaçant sur un lieu de soins, les mesures barrières sont fondamentales et doivent être appliquées systématiquement aussi bien par le professionnel que le patient.

La HAS recommande que les personnes à risque de forme grave de COVID-19 portent systématiquement un masque en cas de sortie du domicile et en présence de visiteurs à domicile. La HAS insiste sur la nécessité de pouvoir tenir compte de certaines situations particulières : patients présentant des difficultés cognitives ou personnes utilisant la lecture labiale par exemple, qui peuvent être gênées par le port du masque.

Enfin, la fiche comporte une liste de ressources ainsi que cinq annexes, aide-mémoires pratiques destinés à l’usage des professionnels : rappel sur le soutien psychologique, liste des patients à risque de forme grave de COVID-19 établie par le Haut conseil de la santé publique (HCSP), exemples d’activités éducatives et de mesures hygiéno-diététiques, mémo sur les mesures barrières.

Contact Us

Service presse
  • Florence Gaudin Head of service
    Gilles Djéyaramane Press officer
    Marina Malikité Press officer
    Julia Vollerin Press officer
  • Phone : +33 1.55.93.73.17 / 73.52 / 73.18 (n°réservé aux journalistes)
  •  
  • Contact Us
All our publications