Citer cette publication Share Impression

AGRASTAT

Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 08 juil. 2020

Nature de la demande

Extension d'indication

Nouvelle indication.

Avis défavorable au remboursement dans la réduction du risque de survenue d’événements cardiovasculaires majeurs chez les patients en phase aiguë d’infarctus du myocarde (IDM ST+) devant bénéficier d’une intervention coronaire percutanée.

Quelle place dans la stratégie thérapeutique ?

En cas de syndrome coronaire avec sus-décalage du segment ST subissant une ICP, les patients doivent recevoir, le plus rapidement possible de l’aspirine et un inhibiteur du récepteur P2Y12, prasugrel ou ticagrelor ou clopidogrel, par voie orale. Le cangrelor en injectable peut être considéré chez des patients naïfs d’inhibiteurs P2Y12 et chez qui la forme orale n’est pas possible. Un traitement anticoagulant (une héparine non fractionnée) doit être associé au traitement antiplaquettaire.  

Place du médicament

AGRASTAT (tirofiban) n’a pas de place dans la réduction du risque de survenue d’événements cardiovasculaires majeurs chez les patients en phase aiguë d’infarctus du myocarde (IDM ST+) devant bénéficier d’une intervention coronaire percutanée.


Service Médical Rendu (SMR)

Insuffisant

Le service médical rendu par AGRASTAT (tirofiban) est insuffisant pour une prise en charge par la solidarité nationale dans la réduction du risque de survenue d’événements cardiovasculaires majeurs chez les patients en phase aiguë d’infarctus du myocarde (IDM ST+) devant bénéficier d’une intervention coronaire percutanée.


Nous contacter

Évaluation des médicaments