Share Print

Quatre scénarios pour anticiper la stratégie vaccinale contre le COVID-19

Press release - Posted on Jul 28 2020
July 28, 2020

A la demande du ministère des Solidarités et de la Santé, la Haute Autorité de santé formule des recommandations préliminaires pour anticiper l’élaboration de la stratégie vaccinale contre le COVID-19 dans la perspective de l’arrivée future d’un ou plusieurs vaccins. Qui vacciner ? Selon quel schéma ? Par quels professionnels ? Pour éclairer la décision publique, la HAS dessine les différentes stratégies de vaccination envisageables à travers quatre scénarios fondés sur le niveau de circulation du virus sur le territoire. Ce travail sera actualisé en fonction de l’évolution des connaissances sur le virus et sur l’épidémie, de la disponibilité de traitements, de vaccins et du nombre de doses requises.

 

Face à la pandémie de Covid-19, en complément des mesures barrières indispensables, l’ensemble de la communauté scientifique est mobilisé pour mettre au point, en un temps record, des traitements et des vaccins les plus efficaces et les plus sûrs possibles. Le développement accéléré de vaccins contre le SARS-CoV-2, virus responsable du Covid-19, permet d’envisager les premiers résultats des essais cliniques de phase 3 au dernier trimestre 2020 ; résultats qui seront suivis, le cas échéant, des premières autorisations de mise sur le marché. Initié par les ministères chargés de la Recherche et de la Santé, le groupe Vaccins Covid-19, auquel participe la HAS, prépare le déploiement de la vaccination de la population française contre la maladie. Dans ce cadre et alors que les connaissances progressent chaque jour et que le devenir de l’épidémie reste incertain, la HAS a engagé une réflexion pour anticiper la stratégie vaccinale qui pourra être recommandée lorsque des vaccins seront disponibles. Elle a pour cela intégré différentes contributions dont celles de l’European center for disease control pour la commission européenne, de l’Advisory committee on immunization practices pour les États-Unis et de celle des experts du groupe CARE, du Comité scientifique Covid-19 et du Comité Vaccin Covid-19 publiée le 24 juillet dernier. Elle publie aujourd’hui à cet effet une note de cadrage et le premier travail préparatoire qui en découle. Celui-ci définit les différents scénarios envisageables ainsi que des recommandations préliminaires sur les populations cibles.


Une stratégie vaccinale notamment liée à la situation épidémique

Les objectifs de santé publique de la vaccination contre le Covid-19 sont de trois ordres : se protéger contre l’infection et ainsi réduire le risque de contracter la maladie ou limiter ses conséquences, freiner la transmission du virus au sein de la population dans une optique de contrôle de l’épidémie, permettre le maintien des activités vitales au fonctionnement du pays. Pour y répondre lorsqu’un ou plusieurs vaccins seront disponibles, la HAS publie ce jour « stratégie de vaccination contre le Covid-19 – anticipation des scénarios possibles de vaccination et recommandations préliminaires sur les populations cibles ».

Dans ce premier travail, elle retient quatre scénarios envisageables en France qui varient selon le niveau de circulation du virus à l’arrivée des vaccins : forte circulation virale au niveau national, forte circulation virale localisée sur certains territoires, circulation virale à bas bruit (foyers d’infection limités), absence d’indicateur de circulation virale. Chacune de ces situations implique des choix différents sur les populations à cibler en priorité (âge, état de santé, profession, doses nécessaires, …) et des modalités de mise en œuvre adaptées (professionnels mobilisés pour vacciner, suivi des personnes vaccinées, conditions d’administration et stockage). Les caractéristiques des vaccins disponibles influenceront également ces choix. Pour chaque scénario, la HAS récapitule dans un tableau les populations cibles prioritaires, les prérequis attendus des vaccins et les besoins en doses nécessaires pour atteindre les trois objectifs de la vaccination.


Professionnels de santé et du médico-social sont prioritaires

Quelle que soit la situation épidémique à l’arrivée d’un vaccin, les professionnels de santé et du médico-social de première ligne apparaissent comme les populations cibles prioritaires et incontournables. Leur vaccination répond aux trois objectifs de prévention individuelle, collective et de maintien des activités essentielles du pays en période épidémique. La HAS considère par ailleurs que les personnes à risque de formes graves de Covid-19 (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes présentant une comorbidité) seront également des cibles prioritaires dès lors que les essais cliniques permettront de garantir un bénéfice/risque favorable.


Des travaux qui vont se poursuivre plusieurs mois

Ces recommandations préliminaires sur les populations cibles prioritaires seront actualisées, notamment au regard des évaluations de chacun des vaccins qui obtiendront une autorisation de mise sur le marché et selon les indications retenues par les autorités d’enregistrement.

Toujours de façon à anticiper l’arrivée des premiers vaccins et l’élaboration de recommandations vaccinales, la HAS mène des travaux sur 4 axes :

  • épidémiologique pour identifier les populations à cibler prioritairement ;
  • immunologique pour identifier les critères pertinents d’évaluation de la réponse vaccinale ;
  • de veille pour suivre le développement des vaccins susceptibles d’être rapidement mis à disposition et identifier leurs caractéristiques ;
  • organisationnel pour anticiper la mise en place de la campagne de vaccination et ses modalités pratiques.

Enfin, pour éclairer les enjeux éthiques et d’acceptabilité posés par la vaccination contre le Covid-19, la HAS a saisi son Conseil pour l’engagement des usagers pour qu’il formule des recommandations dès la rentrée. Elle envisage, selon les vaccins et la quantité de doses disponibles, de saisir le Conseil consultatif national d’éthique plus particulièrement sur les questions éthiques liées à la priorisation des populations à vacciner.

Contact Us

Service Presse
  • Florence Gaudin Head of service
    Gilles Djéyaramane Press officer
    Marina Malikité Press officer
    Julia Vollerin Press officer
  • Phone : +33 1.55.93.73.17 / 73.18 / 73.52 (réservé aux journalistes)
  •  
  • Contact Us