Share Impression

Indicateurs pour la mesure nationale des complications en chirurgie orthopédique

Article HAS - Mis en ligne le 15 janv. 2021

Le développement des indicateurs de qualité et sécurité des soins (IQSS) de type résultats, répond à une demande forte de la part des établissements de santé, des professionnels de santé, des tutelles et des usagers. Leur mesure à partir des bases médico-administratives représente actuellement la seule alternative possible en l’absence de registres cliniques nationaux.

La HAS assure le pilotage scientifique et opérationnel du développement et du déploiement national d’IQSS calculés à partir du programme médicalisé des systèmes d’information (PMSI). Ces indicateurs contribuent in fine à améliorer le service rendu au patient.

Les travaux sont réalisés :

  • selon une méthode robuste publiée et soutenue par des travaux scientifiques.  
  • dans une démarche collaborative avec l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) et un groupe de travail dédié, composé de professionnels de santé, de médecins codeurs de l’information médicale, de patients et d’usagers du système de santé.

En 2020, deux indicateurs de résultats sont proposés en chirurgie orthopédique pour mesurer deux complications majeures de la pose d’une prothèse totale de hanche -hors fracture- ou de genou : les évènements thrombo-emboliques (ETE) et les infections du site opératoire (ISO). Ils sont calculés directement à partir du PMSI du secteur médecine, chirurgie, obstétrique (MCO), et les résultats sont restitués chaque année aux établissements de santé dans un funnel plot. Ce diagramme en entonnoir permet de visualiser les résultats de tous les établissements de santé de manière anonyme et de se situer dans ou en dehors des limites à 3 déviations standards, définissant les résultats « atypiques ». Les résultats sont accompagnés d’informations complémentaires détaillées pour pouvoir cibler la prise en charge à investiguer par retour au dossier du patient. Cette restitution est réalisée sur la plateforme QualHAS, les résultats agrégés sont quant à eux diffusés dans le rapport annuel sur le site de la HAS.

La démarche d’analyse ainsi que la mise en place d’actions d’amélioration des pratiques cliniques en lien avec les évènements mesurés, sont à intégrer dans le programme qualité-gestion des risques et à valoriser notamment dans le cadre du dispositif de certification des établissements de santé. 

A partir de 2021, la mesure de ces deux complications majeures en chirurgie orthopédique sera restituée séparément pour les prothèses totales de hanche et pour les prothèses totales de genou. En effet, fin 2019, la HAS, s’est auto-saisie pour réaliser des travaux de développement complémentaire visant à valider la mesure de l’évènement après pose de prothèse totale par localisation de la prothèse. Cette mesure par localisation est cliniquement pertinente, et plus fiable dans la mesure où elle permet d’éviter que le résultat de chacune des prises en charge se compense.
Ces travaux font l’objet en 2020 de deux rapports de développement qui confirment la validité du modèle d’ajustement et la validité de critère (valeur prédictive positive) séparément pour les PTH et pour les PTG.

 

Les évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de hanche ou de genou

  • Mesure nationale après pose de prothèse totale de hanche ou de genou ( ETE-ORTHO ) 

Fin 2019, la HAS, s’est auto-saisie pour réaliser des travaux de développement complémentaire visant à valider la mesure de l’évènement thrombo-embolique après pose de prothèse totale par localisation de la prothèse. Cette mesure par localisation est cliniquement pertinente, et plus fiable dans la mesure où elle permet d’éviter que le résultat de chacune des prises en charge se compense. Ces travaux font l’objet en 2020 d’un rapport de développement de la mesure des évènements thrombo-emboliques par localisation de la prothèse   qui confirme la validité du modèle d’ajustement et la validité de critère (valeur prédictive positive) séparément pour les PTH et pour les PTG.

  • Mesure nationale après pose de prothèse totale de hanche (ETE-PTH) - (S2 2021)
  • Mesure nationale après pose de prothèse totale de genou (ETE-PTG) - (S2 2021)

 

Les infections du site opératoire après pose de prothèse totale de hanche ou de genou

  • Mesure nationale après pose de prothèse totale de hanche ou de genou ( ISO-ORTHO )

En mars 2020, la HAS, s’est auto-saisie pour réaliser des travaux de développement complémentaire visant à valider la mesure de l'infection 3 mois après pose de prothèse totale par localisation de la prothèse. Cette mesure par localisation est cliniquement pertinente, et plus fiable dans la mesure où elle permet d’éviter que le résultat de chacune des prises en charge se compense. Ces travaux font l’objet en 2020 d’un rapport de développement de la mesure des infections du site opératoire par localisation de la prothèse   qui confirme la validité du modèle d’ajustement et la validité de critère (valeur prédictive positive) séparément pour les PTH et pour les PTG.

  • Mesure nationale après pose de prothèse totale de hanche (ISO-PTH) - (S2 2021)
  • Mesure nationale après pose de prothèse totale de genou (ISO-PTG) - (S2 2021)