Citer cette publication Share Impression

Covid-19 – Se vacciner ? Décider avec son médecin

Document usagers - Mis en ligne le 29 janv. 2021

Logo HAS         Logo CNGE 

Vous vous interrogez ou vous hésitez concernant la vaccination contre la Covid-19, pour vous- même ou un proche dont vous êtes la personne de confiance ou le représentant légal. Vos questions sont légitimes.

Ce document est destiné à accompagner votre réflexion et à vous aider à prendre une décision avec votre médecin ou celui de votre proche. Il ne remplace pas une consultation médicale.

Ces informations sont complémentaires de documents d’aide à la prise de décision partagée que votre médecin traitant pourra utiliser au cours de votre consultation :

Pour le vaccin Comirnaty de Pfizer_BioNtech ; ou le vaccin COVID-19 ARNm-1273 de Moderna

Prenez le temps de vous informer et d’en discuter

Dans les premiers mois de la campagne de vaccination, celle-ci est destinée en priorité aux personnes à risque de développer une forme grave ou de mourir de la Covid-19.

Les priorités dans lesquelles les vaccinations vont être proposées à la population dépend de l’importance du risque ; plus l’âge est élevé, plus le risque est grand.

La Covid-19 et votre risque de faire une forme grave

Pourquoi se protéger de la maladie ?

La Covid-19 est une maladie contagieuse dont la plupart des personnes guérissent spontanément en quelques jours. Mais elle peut parfois nécessiter une hospitalisation, avec un risque de passage en réanimation et, dans certains cas, être mortelle.

Le nombre de malades, d’hospitalisations et de décès augmente avec l’âge.

En France, en un an (du 1er mars 2020 au 2 mars 2021) :

  • 1 personne sur 18 a été infectée par le virus ;
  • 5 personnes sur 1 000 ont été hospitalisées pour cette maladie ;
  • 1 personne sur 1 000 est décédée du fait de la Covid-19.
 
Êtes-vous concerné par un risque important de forme grave de Covid-19 ?

Certaines personnes ont des risques plus importants que d’autres de faire une forme grave de Covid-19.

Le risque d’être hospitalisé ou de mourir de la Covid-19 (formes graves de Covid-19) augmente surtout avec l’âge, mais aussi avec la présence de certaines maladies ou handicaps.

Les principaux risques de forme grave sont représentés ci-dessous. Discutez-en avec votre médecin.

L’augmentation du risque de mourir selon l’âge

D’après une analyse des séjours hospitaliers durant la première vague (pas de vaccin disponible).

mceclip0 - 2021-03-26 14h24m30s

L’augmentation du risque selon la situation médicale de la personne

Pour un même âge, les personnes qui présentent une des situations suivantes ont un risque plus important de mourir de la Covid-19 que les personnes en bonne santé.

mceclip1 - 2021-03-26 14h25m25s

 

Les objectifs de la vaccination

Les objectifs de la vacination en général

De manière générale, selon les vaccins, les objectifs de la vaccination peuvent être de :

  • se protéger soi-même : le bénéfice attendu du vaccin est individuel ; la personne vaccinée est protégée contre la maladie en cas de contact avec le virus ; le vaccin permet d’éviter d’être malade ou de réduire la gravité de la maladie ;
  • protéger les autres : le bénéfice attendu du vaccin est collectif, à la fois pour la personne vaccinée et les personnes qu’elle rencontre ; le vaccin permet à la personne vaccinée d’être moins contagieuse quand elle est infectée par le virus, même si elle n’a pas de symptômes (le vaccin agit sur la transmission du virus) ;
  • maîtriser la propagation d’une maladie : le bénéfice attendu du vaccin est collectif ; le vaccin permet aux personnes vaccinées d’être moins contagieuses et si une très grande partie de la population est vaccinée, le virus circule moins dans la population ; il s’agit d’un enjeu de solidarité au bénéfice de tous.
 
Les objectifs de la vaccination contre la Covid-19

La campagne nationale de vaccination vise à :

  • réduire les formes graves et les décès dus à la Covid-19 ;
  • maintenir les activités du pays et en particulier le système de santé en période de pandémie.

En mars 2021, les vaccins disponibles contre la Covid-19 ont démontré leur efficacité pour réduire le nombre de malades et le nombre d’hospitalisations.

Ils permettent aux personnes vaccinées d’être protégées pour elles-mêmes. Ainsi, les personnes prioritaires pour la vaccination sont les personnes les plus fragiles : personnes de plus de 75 ans et celles, plus jeunes ayant un risque de forme grave de Covid-19. Il s’agit de sauver le plus de vies possible.

Les professionnels de santé sont également prioritaires, car ils sont très exposés au risque de contamination.

La stratégie de vaccination pourra évoluer au fur et à mesure de l’arrivée de nouveaux vaccins ou si de nouveaux résultats démontrent une efficacité du vaccin pour réduire la transmission du virus.

 

L’efficacité et la sécurité des vaccins contre la Covid-19

Les personnes vaccinées sont bien moins souvent malades que les personnes non vaccinées.

Les risques du vaccin sont bien moins fréquents que les risques de la maladie.

Les vaccins contre la Covid-19 ont différentes caractéristiques

Le principe de la vaccination contre la Covid-19 est de permettre à votre système de défense immunitaire d’apprendre à reconnaître le coronavirus SARS-CoV2. Ceci lui permet ensuite de neutraliser le virus avant qu’il ne provoque la maladie ou d’en atténuer les effets.

Il existe plusieurs types de vaccins. Leurs bénéfices et leurs risques sont spécifiques à chacun d’entre eux (voir ci-dessous).

 

À noter : aucune étude n’a comparé les vaccins entre eux. Ainsi, les données ci-dessous ne permettent pas de juger si un vaccin est supérieur à un autre.

 

Vaccins à ARN messager
 Le mécanisme d’action

Les deux vaccins à acide ribonucléique messager (ARNm) actuellement disponibles sont constitués de fragment d’ARNm qui vont induire la fabrication par vos cellules de la protéine S identique à celle que le virus utilise pour infecter vos cellules. Ainsi votre corps apprend à reconnaître la protéine S et détruira aussitôt le virus dès qu’il le rencontrera.

L’ARNm est ensuite dégradé naturellement en quelques jours. L’ARNm ne modifie pas votre patrimoine génétique. Ces vaccins ne contiennent pas d’adjuvant.

Étant donné qu’ils ne contiennent pas de virus entier ou vivant, ces vaccins ne peuvent pas provoquer d’infection.

Voir l’infographie de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

 
L’efficacité

Grâce à la vaccination, une personne vaccinée avec un vaccin à ARNm a 20 fois moins de risque d’être malade qu’une personne non vaccinée.

Il s’agit d’une excellente efficacité pour un vaccin (efficacité vaccinale de 95 %).

Deux doses de vaccins sont nécessaires, de 4 à 6 semaines d’intervalle. Vous commencez à être protégé deux semaines après la 1re dose de vaccin, la protection maximale sera obtenue après la 2e dose du vaccin.

Les résultats des études ont montré que pour 20 cas de Covid-19 observés dans la population non vaccinée, 1 seul cas de Covid-19 a été observé dans la population vaccinée avec le vaccin Comirnaty® de Pfizer ou le vaccin Vaccine Moderna®.

 

mceclip1 - 2021-02-25 16h01m06s

À partir des données des études initiales :

  Sur 10 000 personnes vaccinées

Sur 10 000 personnes non vaccinées

Vaccin Cominarty®

à partir du 7è jour après la 2ème dose

       5 malades, dont 1 grave

     89 malades, dont 5 graves

Vaccin Vaccine Moderna®

à partir du 14è jour après la 2ème dose

       8 malades, dont 0 grave

    131 malades, dont 24 graves

La sécurité

Dans la semaine qui suit la vaccination avec un vaccin à ARNm, 7 personnes vaccinées sur 10 auront au moins un événement indésirable d’intensité légère à modérée : douleur, rougeur au point d’injection, fatigue, fièvre, vomissements, maux de tête, frissons, diarrhée, douleurs musculaires, articulaires. Leur durée est de 1 à 2 jours en moyenne. Ils sont moins fréquents et moins intenses chez les personnes âgées de plus de 55 ans.

Les événements indésirables graves rapportés dans les études initiales sont rares :

  • vaccin Comirnaty® Pfizer : 4 cas sur 19 067 personnes vaccinées, dont une lésion à l’épaule, un trouble du rythme cardiaque, une atteinte des ganglions lymphatiques et des troubles de la sensibilité d’une jambe ;
  • vaccin Vaccine Moderna® : 7 cas sur 15 185 personnes vaccinées, dont nausées et vomissements persistants, œdèmes de la face, arthrite rhumatoïde, essoufflement avec œdème des membres, hypotension orthostatique, un cas de lymphome.

Compte-tenu du recul actuel, les patients vaccinés n’ont pas présenté plus d’événements indésirables graves que les patients non-vaccinés.

Pour en savoir plus, consulter le point de situation sur la surveillance des vaccins (ANSM).

 
Vaccins utilisant un autre virus modifié
Le mécanisme d’action

Les deux vaccins actuellement disponibles utilisant un autre virus sont des vaccins à vecteur viral non réplicatif. Cela signifie qu’ils utilisent un autre virus qui a été modifié pour :

  • induire la fabrication par vos cellules de la protéine S identique à celle que le coronavirus de la Covid-19 utilise pour infecter vos cellules. Ainsi votre corps apprend à reconnaitre la protéine S et détruira aussitôt le virus de la Covid-19 dès qu’il le rencontrera ;
  • et ne pas pouvoir se multiplier dans votre corps.

Étant donné que ces vaccins ne contiennent pas le virus de la Covid-19, ils ne peuvent pas vous transmettre la maladie. Ces vaccins ne contiennent pas d’adjuvant.

Voir l’infographie de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

L’efficacité

Grâce à la vaccination, une personne vaccinée avec l’un des vaccins à virus modifié contre la Covid-19 a environ 3 fois moins de risque d’être malade qu’une personne non vaccinée.

Il s’agit d’une efficacité importante pour un vaccin :

  • avec le vaccin Vaccine AstraZeneca® : deux doses de vaccins sont nécessaires, à 3 mois d’intervalles. Vous commencez à être protégé environ trois semaines après la 1re dose de vaccin, la protection maximale sera obtenue après la 2e dose du vaccin. L’efficacité vaccinale est de 62 % à plus de 70 % lorsque la deuxième injection est délivrée à 12 semaines après la première. Par ailleurs, les études menées à l’échelle d’un pays (Écosse), ont montré une réduction très importante des hospitalisations chez les personnes vaccinées ;
  • avec le vaccin Covid-19 Janssen®, une seule dose de vaccin est nécessaire. Vous commencez à être protégé environ deux semaines après la 1re dose de vaccin. L’efficacité vaccinale est de 67 % ; cette efficacité est plus importante sur les formes graves de la maladie (76%) et sur les formes ayant nécessité une hospitalisation (93 %).

Les résultats des études initiales ont montré que pour 20 cas de Covid-19 observés dans la population non vaccinée, 5 à 7 cas de Covid-19 sont observés dans la population vaccinée avec ce type de vaccin.

mceclip2 - 2021-03-26 14h28m58s

 

À partir des données des études initiales :

 

Sur 10 000 personnes vaccinées

Sur 10 000 personnes non vaccinées

Vaccin Vaccine AstraZeneca®

(schéma à 2 doses, espacées de 12 semaines et plus)

à partir du 14è jour après la 2e dose

 

99 malades

 

399 malades

Vaccin Covid-19 Janssen

(schéma à 1 dose)

à partir du 14è jour après la seule dose

 

59 malades, dont 7 graves

 

171 malades, dont 30 graves

La sécurité

Dans la semaine qui suit la vaccination avec un vaccin à virus modifié, plus de la moitié des personnes vaccinées auront au moins un événement indésirable d’intensité légère à modérée : douleur, rougeur au point d’injection, fatigue, fièvre parfois élevée, vomissements, maux de tête, frissons, douleurs musculaires. Leur durée est courte. Ils sont moins fréquents et moins intenses chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

Les événements indésirables graves rapportés dans les études initiales sont rares :

  • vaccin Vaccine AstraZeneca® : 3 cas sur 12 021 personnes vaccinées dont une très forte fièvre, une réaction inflammatoire aiguë et une atteinte de la moëlle épinière ;
  • vaccin Covid-19 Janssen® : 7 cas sur 21 895 personnes vaccinées dont 1 syndrome de Guillain Barré, 2 paralysies faciales transitoires, 1 inflammation de racine nerveuse, 1 hypersensibilité, 1 réaction sévère au vaccin et 1 maladie du cœur (péricardite).

Dans les études initiales, les patients vaccinés n’ont pas présenté plus d’événements indésirables graves que les patients non-vaccinés.

Toutefois, concernant le vaccin Vaccine AstraZeneca®, le système de surveillance européen des vaccins a mis en évidence au 16 mars 2021, 25 événements très rares, mais graves (hémorragies disséminées ou caillots sanguins dans une veine du cerveau) sur environ 20 millions de personnes vaccinées par le vaccin. La quasi-totalité de ces cas sont survenus chez des personnes de moins de 55 ans. La possibilité d’un lien entre le vaccin et ces cas graves ne peut pas être écarté à ce jour.

Pour en savoir plus, consulter le point de situation sur la surveillance des vaccins (ANSM).

 
Les prochains vaccins

D’autres vaccins sont en cours de développement et seront prochainement examinés en vue de leur autorisation en Europe.

 

Ce que nous ne savons pas encore sur les effets des vaccins actuellement disponibles

Sur l’efficacité des vaccins

La durée de la protection n’est pas connue : le recul à ce jour est insuffisant pour savoir si un rappel sera nécessaire après une année par exemple.

Si les premiers résultats concernant la transmission du virus sont confirmés, la vaccination contre la Covid-19 pourrait permettre de réduire la transmission du virus, sans toutefois l’éliminer. En attendant la confirmation de ces études, les mesures barrières restent indispensables.

L’efficacité des vaccins contre les variants du virus SARS-Cov-2 est en cours d’étude.

 
Sur la sécurité des vaccins

La majorité des événements indésirables surviennent dans les 2 mois après la vaccination quels que soient les vaccins.

Un suivi spécifique des personnes vaccinées en France est mis en place. La liste des événements indésirables observés est mise à jour toutes les semaines. Pour en savoir plus, consulter le point de situation sur la surveillance des vaccins (ANSM).

Toute personne peut signaler un événement indésirable grave après une vaccination contre la Covid-19.

 

Les précautions à prendre pour certaines personnes

Pour savoir si vous pouvez être vacciné, votre médecin a besoin de savoir si :

  • vous avez déjà eu des réactions allergiques graves ou des réactions importantes à un autre vaccin ;
  • vous êtes enceinte ;
  • vous avez eu la Covid-19 avec des symptômes (toux, fièvre, fatigue).
Certaines personnes ne peuvent pas être vaccinées ou avec précaution

Dans certaines circonstances, la vaccination est déconseillée, on parle de contre-indication au vaccin. Il peut s’agir par exemple d’hypersensibilité à l’un des composants du vaccin. Ces situations sont exceptionnelles.

Chaque vaccin a ses propres contre-indications, précisées dans les notices des vaccins, disponibles sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (voir la rubrique « Pour aller plus loin » pour les notices par vaccin).

Certaines précautions particulières peuvent être nécessaires.

  • Vous êtes allergique ? Deux situations peuvent se présenter :
    • si vous avez déjà fait une réaction sévère après un autre vaccin ou un traitement par piqûre ou perfusion, signalez-le à votre médecin traitant qui vous orientera vers un médecin allergologue ;
    • si vous faites des allergies respiratoires (pollens, acariens…), alimentaires, médicamenteuses connues, ou en cas de piqûres d’abeilles, de guêpes ou frelons, vous pouvez être vaccinés, même si ces allergies sont sévères, quel que soit le vaccin disponible à ce jour contre la Covid-19.
  • Vous êtes sous anticoagulants ? Vous pouvez vous faire vacciner, dès lors que le professionnel prend des précautions au moment de l’injection (aiguille fine, compression).
  • Vous avez une maladie chronique, un cancer, vous êtes enceinte ? Il est important que vous échangiez avec votre médecin afin de savoir dans quelles conditions et avec quel degré de priorité vous pouvez être vaccinés.

À ce jour, les vaccins contre la Covid-19 n’ont pas reçu d’autorisation par l’Agence européenne du médicament pour les enfants de moins de 16 ans. Toutefois, au cas par cas, un médecin peut proposer la vaccination aux enfants ayant un très haut risque de forme grave de Covid-19.

 
Vous avez eu la Covid-19 ou un test positif au SARS-CoV-2

Vous avez eu la Covid-19 ou un test positif au SARS-CoV-2, vous pouvez être vacciné, selon un schéma différent.

  • Vous avez eu la Covid-19 ou un test positif au SARS-CoV-2, une seule dose de vaccin est nécessaire, au moins 3 mois après l’infection, de préférence avec un délai proche de 6 mois, sauf si vous êtes immunodéprimé.
  • Vous êtes immunodéprimé et vous avez eu l’infection, il est recommandé d’être vacciné 3 mois après l’infection avec les deux doses.
  • Vous avez reçu votre 1redose de vaccin et vous avez eu un test PCR positif avant la 2e dose, vous pourrez recevoir votre 2e dose entre 3 et 6 mois après l’infection.
 
Vous avez d’autres vaccinations à faire

Il est recommandé de ne pas vous faire vacciner en même temps par le vaccin contre la Covid-19 et un autre vaccin. Si vous avez reçu un autre vaccin précédemment, il est conseillé d’attendre 2 semaines avant de vous faire vacciner contre la Covid-19.

 

Quel vaccin vous sera proposé ?

Trois vaccins contre la Covid-19 autorisés et disponibles

Trois vaccins contre la Covid-19 sont autorisés et disponibles en France en mars 2021 pour les personnes de 16 ans et plus (vaccin Comirnaty®) ou de 18 ans et plus (vaccins Vaccine Moderna® et Vaccine AstraZeneca®). Le quatrième vaccin autorisé (vaccin Covid-19 Janssen®) devrait être disponible courant avril 2021 en France.

Au cas par cas, un médecin peut proposer la vaccination aux enfants ayant un très haut risque de forme grave de Covid-19 (prescription hors AMM).

Pendant la phase critique d’approvisionnement en doses de vaccins, la vaccination est priorisée pour protéger :

  • les personnes les plus à risque de développer une forme grave de Covid-19 ;
  • et les personnes les plus exposées au virus.

En l’attente de données complémentaires, du fait des signalements d’événements indésirables identifiés avec le vaccin Vaccine AstraZeneca®, la Haute Autorité de santé recommande :

  • d’utiliser les vaccins à ARNm chez les personnes éligibles à la vaccination âgées de moins de 55 ans ;
  • de privilégier les vaccins à ARNm chez les femmes enceintes, si les bénéfices l’emportent sur les risques potentiels pour la mère et le fœtus.
 
La campagne nationale de vaccination

La campagne nationale de vaccination est organisée par le ministère des Solidarités et de la Santé.

Vous pouvez vous faire vacciner, si vous faites partie des personnes priorisées (Qui peut être vacciné dès maintenant), en centre de vaccination (Connaître les lieux de vaccination) ou auprès de certains professionnels de santé.

Depuis fin février 2021, les médecins de ville ont la possibilité de vacciner certains de leurs patients avec le vaccin Vaccine AstraZeneca®, selon la priorisation définie dans le cadre de la campagne de vaccination.

Depuis de mi-mars, la vaccination peut également être réalisée par les pharmaciens d’officine, les sages-femmes et les infirmiers.

 

 

Comparez vos options et réfléchissez à ce qui compte le plus pour vous

La vaccination contre la Covid-19 n’est pas obligatoire en France.

Vous pouvez donc choisir :

  • de vous faire vacciner,
  • ou de ne pas vous faire vacciner.
 
Pour vous décider, les faits sont importants, votre ressenti et ce qui compte le plus pour vous le sont aussi.

Avant de continuer la lecture, prenez un moment pour réfléchir et comparer vos deux options.

Quels sont les avantages, les inconvénients et quelles sont vos préférences, vos raisons :

  • de vous faire vacciner ?
  • de ne pas vous faire vacciner ?

Le tableau ci-dessous vous propose quelques exemples.

 

Vous décidez de vous faire vacciner

Vous décidez de ne pas vous faire vacciner

Bénéfices pour votre santé

Vous avez moins de risque d’être malade que les personnes non vaccinées

Vous commencez à être protégé deux à trois semaines après la vaccination, la protection maximale sera obtenue après la 2ème dose du vaccin

Vous n’avez pas de bénéfice spécifique.

Risques pour votre santé

Vous pourrez avoir des effets temporaires du vaccin (douleur à la pression au point d'injection par exemple, maux de tête pendant 2-3 jours)

Les événements indésirables graves liés au vaccin sont très rares.

 

Vous n’êtes protégé contre la maladie que par les mesures barrières.

Selon votre âge et votre état de santé, les risques de forme grave de Covid-19 peuvent être importants.

Vos raisons

Vos préférences

Je fais tout ce qui est possible pour éviter d’avoir la Covid-19

Je ne suis pas inquiet d’avoir la Covid-19 ou de faire une forme grave

Je suis inquiet concernant les risques actuels liés à la maladie

Je suis inquiet sur les risques liés au vaccin, du fait des incertitudes à moyen et long terme

Je ne peux pas me permettre de manquer le travail ou mes études

Je n'ai pas de contraintes professionnelles, familiales ou sociales qui m'exposeraient à la contamination.

Si je suis malade cela n’aura pas de conséquences sur ma vie sociale, scolaire ou professionnelle

Mes proches pourront venir me voir sans crainte  car le risque que je sois hospitalisé est fortement diminué s’ils me transmettent le virus

Je pense que le respect des gestes barrières suffit à me protéger et protéger mes proches.

Personne dans mon entourage n'est une personne à risque de développer une forme grave.

J’ai confiance dans les recherches scientifiques et les décisions de santé publique en France

J’ai des doutes sur ce que j’entends dire sur les vaccins

Mes autres raisons importantes :

Mes autres raisons importantes :

En pratique

 

 

Ces informations sont susceptibles d’évoluer en fonction de l’organisation mise en place par le Gouvernement pour la campagne de vaccination

Vous pouvez dans un premier temps consulter votre médecin, il vous aidera à répondre à vos questions.

Vous devez prendre rendez-vous auprès d’un centre de vaccination (par Internet sante.fr ou par téléphone au 0 800 009 110 de 6h à 22h tous les jours). 

Juste avant la vaccination un professionnel de santé s’assurera que vous n’avez pas de contre-indication pour être vacciné, que vous n’avez pas eu la Covid-19 depuis moins de 3 mois, que vous n’avez pas de symptôme de Covid-19, que vous n’êtes pas cas contact.

 

Votre choix sera respecté.

 

Où en est votre décision ?

Vous avez décidé de vous faire vacciner

Retrouver la liste des lieux de vaccination sur sante.fr et/ou parlez-en à votre médecin.

 
Vous avez décidé de ne pas vous faire vacciner

Votre choix est respecté. Vous pourrez revenir sur cette décision quand vous le souhaiterez.

 
Vous êtes toujours indécis sur le fait de vous faire ou non vacciner

Demandez-vous :

  • quelles sont les informations dont vous auriez besoin avant de vous décider ?
    • La rubrique « Pour aller plus loin » peut vous aider à vous informer
  • qui peut vous aider à prendre votre décision :
    • votre médecin traitant ou l’équipe médicale ou sociale qui vous suit ?
    • votre personne de confiance ?
    • vos proches et amis ?
    • une association familiale, une association d’usagers du système de santé ou de consommateurs ?
 

Osez poser les questions qui vous importent. N’hésitez pas à échanger avec votre médecin.

« Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu'il lui fournit, les décisions concernant sa santé » Article L1111-4 du Code de la santé publique.

Voici les questions que certaines personnes ont posé à leur médecin :

  • Objectif du vaccin : ce vaccin va-t-il uniquement me protéger de la maladie ou également protéger les autres ?
  • Efficacité du vaccin : sur quel critère ce vaccin est-il jugé efficace : moins de personnes malades ? hospitalisées ? décédées du fait de la Covid-19 ? moins de personnes infectées qui peuvent transmettre le virus ? À partir de quand suis-je protégé ?
  • Événements indésirables du vaccin : le vaccin peut-il me donner la maladie ? des effets graves ont-ils été observés après la vaccination ? comment déclarer un événement indésirable grave ?
  • Modalités de vaccination : où se faire vacciner ? est-il nécessaire de recevoir plusieurs injections ? des rappels seront-ils nécessaires tous les ans ?
 

Pour aller plus loin

Si vous avez des questions en lien avec votre état de santé, adressez-vous à votre médecin ou à l’équipe soignante.

Une fiche d’information en facile à lire et à comprendre et une vidéo

Les documents usagers de l’Agence Européenne


Les notices des vaccins autorisés en France (ANSM)
:


L
es publications de la HAS

Les communiqués de presse

Les avis scientifiques


Les principales foires aux questions

 
Prendre rendez-vous pour la vaccination

  • Les lieux de vaccination 
  • Un n° vert national pour prendre rendez-vous pour la vaccination :0 800 009 110 de 6h à 22h tous les jours


Obtenir une aide ou un soutien psychologique

  • Un numéro vert national COVID-19 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000
  • S’informer sur les droits des malades : Santé Info Droits, la ligne de France Assos Santé – 01 53 62 40 30


Déclarer un événement indésirable grave lié à la vaccination

Vous venez d’être vacciné(e) contre la Covid-19 et vous souhaitez déclarer un effet indésirable ? (ANSM)

Consulter le point de situation sur la surveillance des vaccins (ANSM)

Ce document a été élaboré par la HAS en collaboration avec le Conseil pour l’engagement des usagers. Il a ensuite été relu par des médecins du Collège national des généralistes enseignants (CNGE), du Collège de médecine générale (CMG) et de la Société d’infectiologie de langue française (SPIFL) et par des membres d’associations agréées d’usagers du système de santé partenaires de France Assos santé. Il a été rédigé selon les consignes en vigueur et les connaissances disponibles à la date de sa publication. Ce document est susceptible d’évoluer en fonction de nouvelles données. Il a été actualisé le 25 mars 2021.

 

Nous contacter

Service Engagement des usagers
Toutes nos publications sur