Citer cette publication Share Impression

Évaluation des applications dans le champ de la santé mobile (mHealth). État des lieux et critères de qualité du contenu médical pour le référencement des services numériques dans l’espace numérique de santé et le bouquet de services professionnels

Études et Rapports - Mis en ligne le 30 juin 2021

En 2020, plus de 350 000 Applications concernant la santé sont disponibles sur les différents magasins en ligne (App Store, Google Play Store, etc.). Cette expansion rapide du secteur de la “santé mobile” rend difficile le choix pour les utilisateurs ou les conseils pour choisir la bonne Application de la part des professionnels concernés.

Pour y remédier, de nombreux dispositifs d’évaluation se sont déployés ces dernières années afin d’aider au choix et d’améliorer la confiance dans l’utilisation des Applications mobile à visée de bien-être et de santé. Ces dispositifs reposent sur différents domaines d’évaluation : technique, sécurité, protection des données personnelles, ergonomie, accessibilité, qualité du contenu, fiabilité, etc.). En 2016, la HAS a publié un référentiel de 101 critères couvrant 5 domaines.

Référentiel sur la qualité du contenu médical

En 2019, la Délégation ministérielle au numérique en santé (DNS) a exposé sa feuille de route pour “accélérer le virage numérique en santé”. Parmi les actions proposées, l'action 16 correspond à la création d'un espace numérique de santé (ENS) appelé "mon espace santé" qui comprendra, entre autres, un magasin d'Applications sélectionnées et référencées.

En 2020, la DNS a souhaité que la HAS contribue à l’élaboration de ce cadre de référencement en définissant un socle minimal de critères de qualité du contenu médical (d’autres types de critères seront développés sur le champ de l’éthique, de la protection des données, de l’interopérabilité, etc.).

Différents types de contenu

Pour les Applications mobiles, le contenu médical revêt différentes formes. Soit il s’agit de contenu d’informations générales ou d’éducation à la santé, soit il s’agit de contenu produit par l’utilisateur via des objets connectés, des questionnaires ou des capteurs disponibles dans le téléphone.

À partir du référentiel de 2016, la HAS a défini une liste de 17 critères qui couvrent 4 types de contenu de santé :

  • le contenu initial qui concerne particulièrement la qualité de la production d’informations scientifiques ;
  • le contenu généré qui concerne la fiabilité de la collecte de données ;
  • le contenu interprété qui concerne la qualité de l’interprétation des données par un professionnel ou un algorithme intégrant, ou non, de l’intelligence artificielle ;
  • le contenu affiché qui concerne l’accessibilité et la compréhension de l’information par les utilisateurs.

Ce découpage permet de séparer les critères de fond des critères de forme.

Détail du référentiel

Pour le contenu informationnel, les critères sont liés à l'organisation de l'information et la qualité de sa gestion (expertise des auteurs, transparence des sources et des financements et liens d’intérêts, actualisation et niveaux de preuve).

Pour le contenu généré à partir de données de santé, les critères portent sur la fiabilité de la collecte et le support utilisateur.

Les critères de qualité des données interprétées dépendent du mode d’interprétation (par des professionnels ou des algorithmes).

Enfin, les critères de qualité du contenu affiché concernent la manière dont le message a été testé et compris par l'utilisateur mais aussi à la qualité de l'affichage de l'information.

Nous contacter

Mission numérique en santé (MNS)
Toutes nos publications sur