Quote this publication Share Print

MANTADIX (amantadine)

Opinions on drugs - Posted on Aug 05 2021

Reason for request

Réévaluation SMR et ASMR

Réévaluation.

Avis favorable au remboursement dans la prise en charge des dyskinésies induites par la lévodopa chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. Le service médical rendu est modéré chez ces patients. Avis défavorable au remboursement dans les autres situations cliniques de la maladie. Auparavant, le SMR était faible dans l’indication « maladie de Parkinson ».

Quel progrès ?

Pas de progrès dans la prise en charge des dyskinésies induites par la lévodopa chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Quelle place dans la stratégie thérapeutique ?

Il existe peu d'interventions thérapeutiques spécifiques des dyskinésies induites par la lévodopa. En pratique clinique, les stratégies consistent à optimiser le traitement antiparkinsonien. Dans la maladie de Parkinson au stade avancée, la stimulation cérébrale profonde est efficace pour réduire les dyskinésies. L’association lévodopa-carbidopa administrée par voie entérale peut réduire la durée des périodes « off » et améliorer la durée des périodes « on » sans dyskinésie. Les cibles non dopaminergiques pour réduire les dyskinésies font l'objet de recherches depuis de nombreuses années.

Place du médicament

L’amantadine à libération immédiate, antagoniste des récepteurs du glutamate-N-méthyl-D-aspartate, reste une option thérapeutique utile dans la prise en charge des dyskinésies induites par la lévodopa chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. Des préparations à libération prolongée ont été développées, mais ne sont actuellement pas autorisées en France.
Dans les autres situations cliniques de la maladie de Parkinson, en particulier au début de la maladie, l’amantadine à libération immédiate n’a pas de place dans la stratégie thérapeutique au regard des alternatives médicamenteuses.


Clinical Benefit

Moderate

Le service médical rendu par MANTADIX est modéré dans le traitement des dyskinésies induites par la lévodopa chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Insufficient

Le service médical rendu par MANTADIX est insuffisant pour justifier d’une prise en charge par la solidarité nationale dans les autres situations cliniques de la maladie.


Clinical Added Value

no clinical added value

Compte tenu :

  • des données d’efficacité versus placebo de l’amantadine à libération immédiate dans la prise en charge à court terme des dyskinésies induites par la lévodopa, mais eu égard,
    • au faible niveau de preuve de ces données d’efficacité et
    • au besoin médical partiellement couvert,

la Commission considère que MANTADIX (amantadine) n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la prise en charge des dyskinésies induites par la lévodopa chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.


Contact Us

Évaluation des médicaments