Share Impression

Avis n° 2021.0059/AC/SEESP du 4 août 2021 du collège de la Haute Autorité de santé relatif aux contre-indications à la vaccination contre la COVID-19

Avis et décisions de la HAS - Mis en ligne le 06 août 2021

Le Directeur général de la santé a saisi la HAS en date du 2 aout 2021 pour obtenir son avis sur les différentes contre-indications à la vaccination contre la Covid-19 précisées dans les tableaux en annexe de la saisine qui ont été établies en lien avec l’ANSM, en les complétant si nécessaire.

La saisine souligne qu’outre les contre -indications mentionnées dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP), certaines situations médicales « doivent être prises en compte dans la balance bénéfice/risque individuelle de la vaccination » et peuvent ainsi conduire à un report ou une exemption de la vaccination par un médecin ou une équipe soignante pluridisciplinaire.

La saisine porte également sur la possibilité de proposer :

  • aux personnes âgées de moins de 55 ans présentant une contre-indication temporaire ou définitive à un vaccin à ARN messager, une vaccination avec un vaccin à adénovirus malgré la restriction d’utilisation des vaccins Astra Zeneca et Janssen chez cette classe d’âge
  • aux personnes « en situation d’impasse vaccinale » (contre -indication aux vaccins à adénovirus et à ARN messager) un traitement préventif avec les anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 de longue durée d’action.

A qui s’adresse ces recommandations ?

  • Elles s’adressent aux pouvoirs publics

Quels sont les objectifs de cette recommandation ?

Avis de la HAS

 Conclusion générale

  • Concernant les contre -indications

La HAS souhaite souligner que les contre-indications constituent un des éléments de l’autorisation de mise sur le marché (AMM), elles relèvent donc à ce titre du champ de compétence de l’ANSM. La HAS prend aussi acte que les contre-indications (CI) présentées en annexe de la saisine ont été établies par l’ANSM.

Elle a notamment indiqué que les situations présentées dans les tableaux figurant en annexe de la saisine ne sont pas toutes des contre -indications au sens du RCP des vaccins, aussi suggère-t-elle de modifier les intitulés comme suit :

  • 1er tableau : Situations de contre-indication/non recommandation à la vaccination contre la Covid 19
  • 2nd tableau : Situations de contre-indication/non recommandation temporaire à la vaccination contre la Covid 19

La HAS a par ailleurs complété des contre -indications qui figurent dans le RCP des vaccins à adénovirus, apporté des précisions et proposé des reformulations.

  • Concernant la possibilité de proposer une vaccination avec un vaccin à adénovirus aux personnes âgées de moins de 55 ans présentant une contre-indication temporaire ou définitive à un vaccin à ARN messager

La HAS souligne qu’en cas de contre -indication temporaire ou définitive à un vaccin à ARNm, il n’est pas possible de contraindre les personnes âgées de moins de 55 ans à recourir à un vaccin à adénovirus.

Elle considère qu’il est envisageable de proposer à ces personnes un vaccin à adénovirus après une évaluation de la balance bénéfice/risque individuel, dans le cadre d’une décision médicale partagée et après leur avoir apporté une information claire sur la connaissance des risques liés à l’administration de ce vaccin, en particulier, sur la survenue de cas graves de syndrome de thromboses associées à une thrombocytopénie. 

  • Concernant la possibilité de proposer un traitement préventif avec les anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 de longue durée d’action pour les personnes en situation d’impasse vaccinale

Cette question sera traitée dans le cadre des demandes d’autorisations d’accès précoce des anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 en cours d’instruction par l’ANSM et la HAS.

Voir aussi