Citer cette publication Share Impression

VENCLYXTO (vénétoclax) (Leucémie Aiguë Myéloïde)

Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 06 sept. 2021

Nature de la demande

Extension d'indication

Nouvelle indication.

Avis favorable au remboursement uniquement en association avec l’azacitidine, pour le traitement des patients adultes atteints d’une leucémie aiguë myéloïde (LAM) nouvellement diagnostiquée et inéligibles à une chimiothérapie intensive.
Avis défavorable au remboursement en association à un agent hypométhylant autre que l’azacitidine.

Quel progrès ?

Un progrès thérapeutique par rapport à l’azacitidine.

Quelle place dans la stratégie thérapeutique ?

La prise en charge des patients atteints de LAM vise l’obtention d’une rémission complète par l‘intermédiaire d’un traitement d’induction (afin de restaurer une fonction médullaire et ainsi limiter le risque d’infection et/ou saignement pouvant mettre en jeu le pronostic vital), puis à limiter le risque et le délai de la rechute par un traitement de consolidation. La nature de ces traitements est fondée sur l’éligibilité à une chimiothérapie intensive et à une éventuelle greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques. La prise en charge thérapeutique est ainsi déterminée par la mise en balance des objectifs et des risques encourus, dépendant eux-mêmes des caractéristiques du patient (état général, âge, comorbidités), de la maladie (groupe de risque cytogénétique, ligne de traitement) et de la disponibilité d’un donneur.

Chez les sujets non-éligibles à une chimiothérapie d’induction, l’utilisation d’agents hypométhylants (azacitidine et decitabine) ou de cytarabine à faible dose est recommandée.

Place du médicament

Compte tenu de la démonstration d’un bénéfice cliniquement pertinent par rapport à l’azacitidine en monothérapie en termes de survie globale, la Commission de la Transparence considère que VENCLYXTO (vénétoclax) en association à l’azacitidine est un traitement de première ligne chez les patients adultes atteints d’une leucémie aigüe myéloïde (LAM) nouvellement diagnostiquée, non éligibles à une chimiothérapie d’induction standard.

Compte tenu de l’absence de données comparatives directes et des limites méthodologiques des données de comparaisons indirectes, la place de l’association vénétoclax + azacitidine vis-à-vis de la cytarabine à faible dose ne peut être déterminée.

En l’absence de données, l’association de VENCLYXTO (vénétoclax) à un agent hypométhylant autre que l’azacitidine n’a pas de place dans la stratégie thérapeutique.


Service Médical Rendu (SMR)

Important

Le service médical rendu par VENCLYXTO (vénétoclax) est important en association à l’azacitidine pour le traitement de la leucémie aigüe myéloïde (LAM) nouvellement diagnostiquée chez des sujets adultes non éligibles à une chimiothérapie d’induction standard.

Insuffisant

Le service médical rendu par VENCLYXTO (vénétoclax) est insuffisant en association à un agent hypométhylant autre que l’azacitidine pour justifier d’une prise en charge par la solidarité nationale.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

III (modéré)

Compte tenu :

  • de la démonstration de la supériorité de VENCLYXTO (vénétoclax) par rapport au placebo, chacun en association à l’azacitidine, dans une étude randomisée en double aveugle, en termes de survie globale (1er co-critère de jugement principal) avec un gain absolu de 5,1 mois (considéré comme cliniquement pertinent), HR=0,66 [IC95% : 0,52-0,85] ;
  • de la démonstration de la supériorité de VENCLYXTO (vénétoclax) par rapport au placebo, chacun en association à l’azacitidine, dans une étude randomisée en double aveugle, sur des critères secondaires hiérarchisés d’intérêt clinique dans cette indication (restauration de l’hématopoïèse) : rémission complète et indépendance transfusionnelle ; 
  • du besoin à disposer de traitement améliorant la survie globale et la qualité de vie chez ces patients ;

et malgré :

  • le profil de tolérance de VENCLYXTO (vénétoclax) en association à l’azacitidine, marqué par une myélotoxicité avec notamment la survenue de neutropénie fébrile et d’infection graves ; 
  • l’absence d’impact démontrée sur la qualité de vie, l’analyse hiérarchisée ayant été interrompue en amont de celle de ce critère ce qui ne permet pas de considérer ces résultats ;

la Commission considère que VENCLYXTO (vénétoclax) en association à l’azacitidine, apporte une amélioration du service médical rendu modérée (ASMR III) par rapport à l’azacitidine en monothérapie, dans le traitement des sujets adultes atteints d’une leucémie aigüe myéloïde nouvellement diagnostiquée et non éligibles à une chimiothérapie d’induction standard.


Nous contacter

Évaluation des médicaments