Citer cette publication Share Impression

BLINCYTO (blinatumomab)

Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 03 févr. 2022

Nature de la demande

Extension d'indication

Nouvelle indication.

Avis favorable au remboursement en monothérapie dans le traitement des enfants ou adolescents à partir de l’âge de 1 an, présentant une leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) à précurseurs B exprimant le CD19 en l’absence de chromosome Philadelphie, en première rechute à haut risque dans le cadre du traitement de consolidation.

Quel progrès ?

Un progrès thérapeutique par rapport à la chimiothérapie conventionnelle.

Quelle place dans la stratégie thérapeutique ?

Chez les patients en première rechute d’une leucémie aiguë lymphoblastique à précurseurs B exprimant le CD19, en l’absence de chromosome Philadelphie, le traitement de 2ème ligne n’est pas standardisé mais repose généralement sur une polychimiothérapie de réinduction suivie d’une nouvelle phase de consolidation. L’objectif est d’obtenir une seconde rémission et de permettre au patient d’accéder à une allogreffe de cellules  souches hématopoïétiques allogénique  dans les

Chez les patients en première rechute d’une leucémie aiguë lymphoblastique à précurseurs B exprimant le CD19, en l’absence de chromosome Philadelphie, le traitement de 2ème ligne n’est pas standardisé mais repose généralement sur une polychimiothérapie de réinduction suivie d’une nouvelle phase de consolidation. L’objectif est d’obtenir une seconde rémission et de permettre au patient d’accéder à une allogreffe de cellules  souches hématopoïétiques allogénique dans les meilleures conditions hématologiques et d’état général possible avec, dans la mesure du possible, une maladie résiduelle minimale (MRD) négative avant l’allogreffe. Il est en effet actuellement établi que l’efficacité de l’allogreffe (mesurée par l’absence de rechute post-greffe) dépend de la quantité de maladie pré-greffe.

Dans le cas d’une rechute à haut risque (définie selon le délai de survenue de la rechute ainsi que sa localisation, cf. Annexe 1), il est habituellement recommandé de réaliser des protocoles de polychimiothérapie à doses plus élevées qu’en situation à risque standard, induisant des toxicités à court et/ou long termes avant d’accéder à l’allogreffe.

Place du médicament

BLINCYTO (blinatumomab) représente un traitement à privilégier par rapport à la chimiothérapie conventionnelle en troisième bloc de consolidation pour le traitement des enfants ou adolescents à partir de l'âge de 1 an ayant une LAL à précurseurs B exprimant le CD19 en l’absence de chromosome Philadelphie, et ayant obtenu une rémission complète après une première rechute à haut risque.

La Commission souligne que BLINCYTO (blinatumomab) peut être administré principalement au domicile des patients, contrairement aux traitements par chimiothérapie qui nécessitent une hospitalisation complète tout au long du traitement en raison notamment du risque de complications infectieuses liées à l’hématotoxicité des chimiothérapies.


Service Médical Rendu (SMR)

Important

Le service médical rendu par BLINCYTO (blinatumomab) est important en monothérapie dans le traitement des enfants et adolescents à partir de l’âge de 1 an, présentant une leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) à précurseurs B exprimant le CD19 avec chromosome Philadelphie négatif en première rechute à haut risque dans le cadre du traitement de consolidation.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

III (modéré)

Compte tenu :

  • de la démonstration d’une supériorité du blinatumomab en comparaison à la chimiothérapie conventionnelle, en 3ème bloc de traitement de consolidation avant l’allogreffe, en termes de survie sans événement après un suivi médian de 22 mois (HR=0,36 ; IC95% [0,19 ; 0,66] ; p<0,001) ;
  • du profil de tolérance favorable du blinatumomab, marqué par une plus faible hématotoxicité en comparaison à la chimiothérapie malgré des troubles généraux et neurologiques plus fréquents,
  • de l’amélioration attendue des conditions de soins par rapport à la chimiothérapie compte tenu de la possibilité d’une administration du blinatumomab principalement au domicile du patient,

mais au regard :

  • de l’absence de démonstration d’une amélioration de la survie globale versus chimiothérapie, critère secondaire exploratoire de l’étude,
  • de l’absence de données de qualité de vie,

la Commission considère que BLINCYTO (blinatumomab) apporte une amélioration du service médical rendu modérée (ASMR III) par rapport à la chimiothérapie conventionnelle dans le traitement des enfants et adolescents à partir de l'âge de 1 an ayant une LAL à précurseurs B exprimant le CD19, en l’absence de chromosome Philadelphie, en première rechute à haut risque, dans le cadre du troisième bloc de consolidation.


Avis économique

Ce produit a fait l'objet d'un avis économique rendu par la Commission d'évaluation économique et de santé publique le 14 décembre 2021.

L’évaluation porte sur le traitement des patients pédiatriques à partir de l’âge de 1 an, présentant une leucémie aigüe lymphoblastique (LAL) à précurseurs B exprimant le CD19 avec chromosome Philadelphie négatif en première rechute à haut risque dans le cadre du traitement de consolidation (après l’induction et 2 blocs de chimiothérapie de consolidation). Cette indication est superposable à l’indication de l’AMM.

Sous les hypothèses retenues par l’industriel, le produit est associé à un RDCR de 7 392 € par QALY gagné et 6 300 € par année de vie gagnée versus HC3 sur un horizon temporel vie entière.

L’incertitude générée par les choix méthodologiques retenus dans la modélisation et par la variabilité statistique des paramètres est limitée.

Le produit n’a pas fait l’objet d’une analyse d’impact budgétaire.

> BLINCYTO - Avis économique (pdf)

 

 

Nous contacter

Évaluation des médicaments