Citer cette publication Share Impression

Élargissement des compétences en matière de vaccination des infirmiers, des pharmaciens et des sages-femmes chez les enfants et adolescents de moins de 16 ans - Note de cadrage

Recommandation vaccinale - Mis en ligne le 11 mai 2022

L’extension des compétences des professionnels de santé et en particulier la possibilité de prescrire et d’administrer des vaccins par d’autres professionnels que les médecins a pour objectif de simplifier le parcours vaccinal, de multiplier les occasions possibles de vaccination et à terme d’augmenter la couverture vaccinale.  L’expérience récente sur l'élargissement des compétences vaccinales dans le contexte de la crise sanitaire liée au SARS-Cov-2 a montré que l’implication des différents professionnels de santé, notamment les infirmiers, les pharmaciens et les sages-femmes, a participé à l’amplification des campagnes vaccinales.

Au mois de janvier 2022, la HAS a préconisé l’extension des compétences des infirmiers, des pharmaciens et des sages-femmes en matière de vaccination pour les vaccins à destination des personnes âgées de 16 ans et plus. La présente recommandation va analyser l’extension de compétences vaccinales pour les vaccins à destination des personnes âgés de moins 16 ans.


L’essentiel

Dans le cadre de l’élargissement de l’offre vaccinale et de la simplification du parcours vaccinal, la Direction Générale de la Santé (DGS) a saisi la Haute Autorité de santé (HAS) afin de définir l’élargissement des compétences en matière de vaccination des infirmiers, des sages-femmes et des pharmaciens pour les vaccins de l’enfant, de l’adolescent ou jeune adulte et de l’adulte ainsi que les formations et/ou les prérequis nécessaires à la pratique de ces vaccinations.


A qui s’adresseront ces recommandations ?

Elles s’adresseront aux pouvoirs publics


Quels seront les objectifs de cette recommandation ?

Il est attendu que cette évaluation :

  • Précise les vaccins à destination des enfants et adolescents de moins de 16 ans pour lesquels une extension des compétences vaccinales pourrait être envisagée,
  • Définisse le degré d’évolution des compétences de ces professionnels de santé pour prescrire les vaccins et de les administrer et enfin,
  • Etablisse les formations requises et/ou pré-requis nécessaires à la pratique des vaccinations identifiées pour les 3 professions le cas échéant pour élargir ces deux compétences.