Citer cette publication Share Impression

Quelle place pour l’association fixe amlodipine-atorvastatine (Caduet®) ?

Evaluation des technologies de santé - Mis en ligne le 03 mai 2007

Une cible spécifique : HTA + trois facteurs de risque

Les patients hypertendus à haut risque cardio-vasculaire relèvent d’une prise en charge globale, justifiant la prescription d’un antihypertenseur et d’une statine. Chez les patients traités par 5 ou 10 mg d’amlodipine et 10 mg d’atorvastatine, la prescription de cette association à dose fixe (Caduet®) peut être envisagée.
Mais Caduet® n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR de niveau V) par rapport à la prise séparée de ses deux principes actifs dans la prise en charge des patients hypertendus à haut risque cardio-vasculaire.
Il n’est pas établi que cette association à dose fixe améliore l’observance du traitement.

 

Place dans la stratégie thérapeutique :

La Commission de la Transparence considère que Caduet® n’est destiné qu’à se substituer, chez les patients équilibrés par 5 ou 10 mg/j d’amlodipine et 10 mg/j d’atorvastatine, à la prise séparée de ces deux médicaments.

 

Autres caractéristiques à retenir :

Il n’est pas établi que l’association d’amlodipine et d’atorvastatine soit plus efficace que l’association d’un autre traitement antihypertenseur à une autre statine pour réduire le risque cardio-vasculaire chez l’hypertendu à haut risque.

Selon les facteurs de risque, différents antihypertenseurs peuvent être prescrits en première intention (une association est d’ailleurs le plus souvent nécessaire, en deuxième intention, pour obtenir un bon contrôle tensionnel). De même, d’autres statines peuvent être prescrites (l’atorvastatine est cependant la seule indiquée chez les patients non diabétiques, quels que soient les autres facteurs de risque).

Nous contacter

Évaluation des médicaments

Voir aussi